Jeux olympiques ATHÈNES 1896 – Grèce

Quatorze nations (selon le CIO) et 241 athlètes, tous des hommes ont pris part aux jeux. Les participants étaient tous européens ou vivaient en Europe, à l’exception de l’équipe américaine. Plus de 65% des athlètes en compétition étaient grecs. 

 

Le lieu principal était le stade Panathénaïque (photo ci-dessus), où se déroulaient l’athlétisme et la lutte et la gymnastique.

D’autres sites de compétition comme le vélodrome Neo Phaliron pour le cyclisme, le Zappeion pour l’escrime ou la baie du Pirée pour la natation avaient été retenus.

 

La cérémonie d’ouverture a eu lieu au stade panathénaïque le 6 avril, au cours de laquelle la plupart des athlètes en compétition étaient alignés sur le terrain intérieur, regroupés par nation. Après un discours du prince héritier Constantin président du comité d’organisation, son père, Georges 1er a officiellement ouvert les Jeux.

Ensuite, neuf orchestres et 150 choristes ont interprété un hymne olympique, composé par Spyridon Samaras, avec des paroles du poète Kostis Palamas.

 

Les gagnants ont reçu une médaille d’argent, tandis que les finalistes ont reçu une médaille de cuivre. Rétroactivement, le CIO les a convertis en or et en argent et a décerné des médailles de bronze aux athlètes classés troisièmes.

 

Lors des Jeux de 1896, les Américains remportent les trois quarts des médailles attribuées. C’est toutefois un Grec, Spiridon Louys, vainqueur du premier marathon, qui sera la vedette des Jeux avec l’Américain James Conolly qui remporte la toute première médaille d’or de l’histoire de l’olympisme moderne. À l’époque seulement 311 sportifs venus de trois continents, l’Europe, l’Amérique et l’Océanie participent aux Jeux.

Des Jeux intercalés en compensation

Après l’échec de l’obtention des Jeux olympiques tous les quatre ans à Athènes, les Grecs ont souhaité organiser des Jeux olympiques intercalés, deux ans après la célébration des Jeux olympiques dans une ville du monde. Faute de moyens financiers, ils n’ont pu le faire qu’une seule fois en 1906.

 

La ville d’Athènes devra attendre l’année 2004 pour obtenir de nouveau les Jeux olympiques d’été sur son territoire. Elle espérait obtenir ceux de 1996 pour commémorer les 100 ans de l’olympisme, elle a été devancée lors du vote final par la ville américaine d’Atlanta.

Verified by MonsterInsights