Français FR English EN Italiano IT

Jeux olympiques ATHÈNES 1896 – Grèce

 

Choisie pour l’organisation des tous premiers Jeux de l’ère moderne en 1896, Athènes aurait aimé accueillir les Jeux olympiques tous les quatre ans. D’ailleurs à la fin des premiers Jeux, le souverain, le roi Georges 1er de Grèce ne fait pas mystère qu’il compte convaincre le CIO de ce projet. Pierre de Coubertin ne l’entend pas ainsi car il a déjà promis les Jeux de Paris 1900. C’est finalement le président du CIO qui aura le dernier mot.

 

L’affiche des Jeux d’Athènes 1896

Lors des Jeux de 1896, les Américains remportent les trois quarts des médailles attribuées. C’est toutefois un Grec, Spiridon Louys, vainqueur du premier marathon, qui sera la vedette des Jeux avec l’Américain James Conolly qui remporte la toute première médaille d’or de l’histoire de l’olympisme moderne. À l’époque seulement 311 sportifs venus de trois continents, l’Europe, l’Amérique et l’Océanie participent aux Jeux.

Des Jeux intercalés en compensation

Après l’échec de l’obtention des Jeux olympiques tous les quatre ans à Athènes, les Grecs ont souhaité organiser des Jeux olympiques intercalés, deux ans après la célébration des Jeux olympiques dans une ville du monde. Faute de moyens financiers, ils n’ont pu le faire qu’une seule fois en 1906.

 

La ville d’Athènes devra attendre l’année 2004 pour obtenir de nouveau les Jeux olympiques d’été sur son territoire. Elle espérait obtenir ceux de 1996 pour commémorer les 100 ans de l’olympisme, elle a été devancée lors du vote final par la ville américaine d’Atlanta.

Français FR English EN Italiano IT