MASSON Paul (1874 – 1945) France / Cyclisme 🟡 3

Avec trois médailles d’or remportée lors des six épreuves des Jeux olympiques d’Athènes 1896, Paul Masson est alors considéré comme le meilleur cycliste des premiers Jeux de l’ère moderne.

 

Cet étudiant en médecine s’impose dans l’épreuve de vitesse sur 2000 m, sur 10.000 m et la vitesse contre-la-montre. Ses victoires sont remportées aux dépens de cyclistes grecs. Il y a notamment Stamatios Nikolopoulos, deux fois médaillé d’argent en vitesse et contre-la-montre.

Lors du 10.000 m Masson devance son compatriote Léon Flameng. Ce dernier sera vainqueur quelques jours plus tard du 100 km sur piste.

 

Après les Jeux olympiques, Masson deviendra professionnel et changera son nom en Paul Nossam (Masson à l’envers). Il ne remportera aucun succès majeur.

Son meilleur résultat est une troisième place aux Championnats du monde de sprint professionnel de 1897 à Glasgow, en Écosse.

 

Lors de la Première Guerre mondiale, Paul Masson intègre l’armée comme médecin. Le parisien y reste jusqu’à ce que son fils se marie et s’installe à Cannes. Il le rejoint et devient alors médecin libéral.

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Verified by MonsterInsights