Français FR English EN

Jeux olympiques ATLANTA 1996 – États-Unis

La capitale de l’état de Géorgie, connue pour abriter le siège de la firme Coca-cola, accueille les Jeux du centenaire en 1996. Les liens privilégiés entre la grande marque de boisson gazeuse et le Comité international Olympique (CIO) auraient dit-on facilité le choix des membres du CIO qui hésitaient entre Athènes et la ville Américaine.

Toronto, Melbourne, Manchester et Belgrade qui avait également acte de candidature sont recalés. Notons que c’est à Atlanta qu’est par ailleurs le siège de la grande chaîne de télévision CNN qui a défaut d’être partenaire des Jeux, consacre de longues plages horaires à rendre compte des Jeux olympiques compte tenu de son importante implantation dans le monde. Quoiqu’il en soit, Atlanta s’efforce de réaliser de beaux Jeux. Le slogan du moment «Venez célébrer notre rêve» en dit long sur la motivation des Géorgiens.

 

Lors des Jeux d’Atlanta, trois nouvelles disciplines font leur apparition, le VTT, le beach-volley et le football féminin. Ces Jeux resteront les Jeux les plus médiatisés qui soient, mais une partie de l’esprit olympique est largement entamée car le marketing est omniprésent. Toutefois, Mohamed Ali, modeste et grave allumant la vasque olympique alors qu’il souffre de la maladie de Parkinson émeut l’ensemble des spectateurs et des téléspectateurs du monde entier. Trois ans plus tard, il sera élu «athlète du siècle».

Un attentat qui gâche tout

Sur le plan sportif, les nageurs américains Josh Davis, Jenny Thomson et Amy Van Dyken qui remportent respectivement 3 et 4 médailles d’or sont les grands champions de ces Jeux. Autre grand bonhomme le gymnaste russe Alexeï Nemov qui remporte six médailles dont deux d’or.

Enfin ajoutons que ces Jeux seront marqués par un attentat retentissant qui a fait deux morts et une centaine de blessés (notre photo). Pourtant rompu aux mesures de sécurité drastiques, le pays organisateur n’a pas réussi à l’éviter.

24 COMMENTAIRES
Français FR English EN