J-100 : les Jeux de Paris 2024 ont enfin débuté

Moins de trois mois et demi avant l’ouverture des Jeux de Paris 2024, la flamme olympique a été allumée dans l’ancienne Olympie. Elle vient d’entamer un voyage qui la mènera de l’Acropole à la Polynésie française avant d’arriver dans la capitale française, le 26 juillet.

 

Loin des interrogations pour savoir où se déroulera la Cérémonie d’ouverture : sur la Seine, au Trocadéro ou finalement plus prosaïquement au Stade de France, comme l’a laissé entendre le président Emmanuel Macron, pour des raisons de sécurité en raison des conflits en cours en Ukraine et à Gaza, le rituel flamme olympique s’est déroulé à Olympie mardi.

 

L’événement était ouvert au public pour la première fois depuis la pandémie de Covid-19, qui a contraint les Jeux d’hiver de Tokyo 2020 et Pékin 2022 à se dérouler sans spectateurs. Environ 600 dignitaires étaient présents. La délégation était conduite par la présidente du Comité olympique grec, Katerina Sakellaropoulou et son homologue du CIO, Thomas Bach.

L’occasion pour le président de l’Organisation mondiale du sport de faire allusion aux conflits en cours dans le monde et d’espérer que les Jeux de Paris échapperont au climat anxiogène du moment : « Hier comme aujourd’hui, les athlètes olympiques envoient un message puissant : oui, il est possible de rivaliser férocement les uns contre les autres et en même temps de vivre ensemble, paisiblement sous un même toit », a-t-il précisé.

 

La mezzo-soprano américaine Joyce DiDonato a chanté l’hymne olympique lors d’une cérémonie qui s’est traditionnellement déroulée au milieu des ruines du temple d’Héra, vieux de 2 600 ans. L’allumage de la flamme marque le début du compte à rebours avant les Jeux olympiques de Paris 2024 dans 100 jours.

En raison du temps nuageux, des actrices grecques habillées en prêtresses antiques ont utilisé une flamme allumée la veille car le soleil n’était pas suffisamment généreux pour enflammer les herbes séchées dans le skaphia.

Un relais grec avant celui de France

Le premier relayeur était le champion olympique grec d’aviron 2020 Stefanos Douskos. Il a transmis le flambeau à la star de la natation française Laure Manaudou, championne olympique à Athènes 2004 et première relayeuse de la délégation de Paris 2024.

Pendant les onze jours, la flamme traversera le territoire grec, sur environ 5 000 kilomètres.

Un responsable grec a annoncé un « niveau maximum » de sécurité lors de la cérémonie, avec des policiers « discrets, mais présents partout » pour effectuer des reconnaissances. « Personne ne pourra entrer dans les tribunes sans accréditation », a-t-il précisé.

 

Après son arrivée au Stade Panathénaïque d’Athènes, où se sont déroulés les premiers jeux modernes en 1896, la flamme sera remise aux organisateurs de Paris 2024 le 26 avril lors d’une cérémonie en présence de la légendaire Nana Mouskouri, 89 ans.

Le lendemain, la Flamme embarquera sur le voilier Belém pour Marseille où elle devrait arriver le 8 mai. De là, elle entamera un long voyage de 12 000 km à travers plus de 400 villes ainsi que dans les territoires d’outre-mer.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Verified by MonsterInsights