Cérémonie : un plan B existerait bel et bien

La ministre française des Sports et des Jeux olympiques, Amélie Oudéa-Castera, a assuré que la cérémonie d’ouverture de Paris 2024 disposait d’un plan de secours en cas de besoin. Elle exclut pour l’instant une « menace terroriste ».

 

Après l’attaque du 22 mars contre une salle de concert près de Moscou, qui a fait 144 morts et a été revendiquée par l’État islamique, le gouvernement français a relevé le niveau d’alerte. Il est désormais qualifié d’« urgence terroriste ».

 

« Aujourd’hui, il n’existe aucune menace terroriste spécifique visant les Jeux olympiques et paralympiques. Nous continuons à surveiller la menace terroriste si nécessaire ». Interrogée sur France 2, la ministre des Sports Amélie Oudéa-Castera a également dû évoquer l’existence d’un plan de secours pour la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques. La ministre française a affirmé que la célébration le long des quais de Seine, au centre de Paris, restait leur « plan central » comme l’a indiqué voici plusieurs semaines, le président du COJOP, Tony Estanguet.

« Je pense que nous devons respecter la discrétion. Ne pas en discuter, ne pas parler d’un plan B, ne signifie pas que nous ne l’avons pas prévu », a déclaré Oudea-Castera.

Quel est ce plan B ?

Selon certaines sources, il semble que les organisateurs de l’événement écartent l’idée de déplacer la cérémonie d’ouverture sur la Seine. En revanche, ils auraient proposé la possibilité de la réduire.

Autrement dit, les artistes seraient uniquement concernés par les prestations sur la Seine et pas les délégations. Pour ce défilé des nations, 200 bateaux venus de tous les cours navigables de France sont mobilisés. Si la menace terroriste se manifestait, ils le seraient pour rien.

 

Par ailleurs, le ministère français de l’Intérieur rapporte que les forces de sécurité procèdent à contrôler jusqu’à un million de personnes avant les Jeux, parmi lesquelles des résidents vivant à proximité d’infrastructures critiques. Il déclare que la France « sera prête » à assurer la sécurité.

 

Une séance d’entraînement pour la cérémonie d’ouverture le long de la Seine est prévue le 17 juin, après un préliminaire le 27 mai.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Verified by MonsterInsights