Français FR English EN Italiano IT

NOMURA Tadahiro (1974) Japon / Judo 🟡3

Bien qu’il ne soit pas favori dans la catégorie des 60 kg, le petit judoka japonais parvient à s’imposer lors des Jeux d’Atlanta 1996 en finale face à l’Italien Giovinazzo.

Il a acquis un tout autre statut lors des Jeux de Sydney 2000 quatre ans plus tard et c’est fort logiquement qu’il parvient à conserver son titre olympique cette fois aux dépens du Coréen Jung Bu-kyung. Sa victoire ne souffre d’aucune contestation puisqu’il lui faut moins de douze secondes pour marquer un ippon.

 

Deux anciens champions olympiques japonais ramènent la flamme à Tokyo

Mais Nomura entre définitivement dans la légende à l’occasion des Jeux d’Athènes 2004. Il s’impose pour la troisième fois consécutive dans la catégorie des 60 kg, ce qui n’était jamais arrivé auparavant dans cette discipline.

 

Il tentera après un break de deux ans comme avant les Jeux d’Athènes de gagner sa sélection pour les Jeux de Pékin 2008, mais il est battu par un jeune prétendant qui n’obtiendra rien de mieux qu’une médaille d’argent à Londres 2012.

 

Quant Ă  Nomura, il a fait un retour Ă©phĂ©mère Ă  la compĂ©tition en 2013 Ă  l’Open de Suisse qu’il a gagné… Ă  39 ans. Il Ă©tait l’une des figures emblĂ©matiques des Jeux de Tokyo 2020, invitĂ© Ă  deux reprises Ă  ramener au Japon, la flamme olympique allumĂ©e Ă  Olympie avec sa compatriote Saori Yoshida.

Français FR English EN Italiano IT