Français FR English EN Italiano IT

Les eaux salées d’Athènes

Lors des Jeux d’Athènes 1896, c’est dans la Baie du Pirée que se déroulent les épreuves de natation. Les piscines ne sont pas encore au goût du jour.

On imagine la difficulté pour les nageurs contraints non seulement de nager dans de l’eau salée mais aussi au milieu des vagues et de surcroit dans un bain glacé. Certains concurrents se sont même enduit le corps de graisse pour résister au froid. Il était difficile d’y établir des records durables.
Ce n’est qu’aux Jeux de Londres 1908 que la première piscine olympique fera son apparition.

 

Lors des Jeux d’Athènes 2004, ce sont encore les eaux salées de la Méditerranée que les concurrents retrouvent mais cette fois-ci dans le bassin de canoë-kayak en eaux vives. Un superbe bassin artificiel en forme de 8 qui impressionne les concurrents par ses innovations techniques.

 

Les spectateurs peuvent de la tribune assister à toute la compétition du départ à l’arrivée. C’est le plus bel équipement de cette nature au monde. Toutefois, les concurrents souffrent des projections d’eaux salées alors qu’ils sont habitués à l’eau douce.

 

Certains utilisent des lentilles, d’autres des lunettes de natation pour y évoluer. Ceux qui préfèrent garder les yeux grands ouverts sont obligés de se mettre des gouttes de collyre après chaque passage. Une contrainte qui n’empêchera pas le champion olympique Français, Tony Estanguet d’y remporter son deuxième titre consécutif.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT