Français FR English EN Italiano IT

Jeux olympiques PARIS 1900 – France

 

C’est Pierre de Coubertin, fondateur des Jeux qui avait souhaité que les deuxièmes Jeux de l’ère moderne soient organisés à Paris en 1900. Il les veut grandioses, il doit déchanter.

 

Les mondains qui organisent les compétitions attachent plus d’importance à l’Exposition universelle qu’aux Jeux eux-mêmes. L’affiche en dit long. On parle concours internationaux d’escrime, de cyclisme, d’athlétisme, etc. mais jamais des Jeux olympiques.

De nombreux athlètes y ont participé pendant les six mois de compétitions. Certains, sans jamais savoir qu’ils disputaient là, les 2ème Jeux de l’ère moderne.

 

Des Jeux particuliers de bout en bout

Le départ du marathon de Paris 1900

Parmi les 19 sports pratiqués, on compte des disciplines comme l’automobilisme, le croquet, le tir au canon, la course en ballon. Des disciplines qui n’ont eut lieu qu’une seule fois, à Paris 1900 particulièrement.

 

Fort heureusement, Henri Desgranges, qui trois ans plus tard va créer le Tour de France cycliste, sauve l’intérêt des compétitions grâce à son nouveau journal l’Auto-vélo. Le quotidien fait une large publicité à l’événement. Si on a parlé de concours internationaux, notons que plus de 70 % des athlètes y ayant participé étaient français. C’est la raison pour laquelle ce sont les français qui finissent première nation olympique avec 27 coupes ou trophées, voire médailles. En effet, la tradition des médailles d’or, d’argent et de bronze n’existait pas vraiment.

 

Sur le plan individuel, les américains rafle la mise. L’athlète Alvin Kraenzlein est le héros du stade. Il s’impose à quatre reprises, tandis que Ray Ewry le fait trois fois. L’Anglais John Jarvis domine la natation et le Suisse Konrad Stäheli remporte lui aussi trois épreuves dans sa discipline du tir sportif.

 

 

Français FR English EN Italiano IT