French FR English EN Japanese JA Spanish ES

Jeux olympiques PARIS 1924 – France

24 ans après l’échec organisationnel des Jeux de Paris 1900, Pierre de Coubertin espère enfin réussir à mieux réaliser les Jeux olympiques dans la capitale Française. Il joue gros, car il s’apprête à quitter la présidence du CIO l’année suivante et il ne veut pas partir sur un échec. Pour cela Paris s’est imposée à de redoutables rivales : Amsterdam, Los Angeles, Prague, Rome et Barcelone. Un changement de président de la République fait craindre le pire. Les moyens promis par le précédent titulaire de l’Élysée n’arrivent pas et les Jeux sont sur le point d’êtres annulés.

 

Pourtant au moment de la cérémonie d’ouverture dans le stade de Colombes tout rentre dans l’ordre et ces Jeux seront réussis.

 

Des champions d’exception se révèlent

Pour la première fois, un village olympique fait de baraquements rudimentaires est installé. Les épreuves de natation se déroulent dans un bassin couvert, la piscine des Tourelles. Elles révèlent l’Américain Johnny Weissmuller. En athlétisme, les Finlandais Paavo Nurmi et Ville Ritola (photo) avec 5 et 4 médailles d’or chacun sont les Dieux du stade. La distance du marathon devient officiellement 42,195 km. C’est encore un Finlandais Albin Stenroos qui s’impose. Quant à l’escrimeur Français Roger Ducret, il remporte trois médailles d’or dans sa discipline.

 

Ces Jeux rassemblent 44 nations et le record de participation est battu. Ce sont malgré tout les États-Unis avec 45 médailles d’or qui s’imposent aux autres pays à commencer par la France et la Finlande qui remportent 14 médailles d’or chacune.

close

Voulez-vous recevoir chaque jeudi, nos articles de la semaine ?

Rien de plus simple, inscrivez-vous à notre newsletter !