Chinese (Simplified) ZH-CN French FR English EN Japanese JA

Jeux olympiques RIO DE JANEIRO 2016 – BRÉSIL

Les Jeux olympiques d’été de 2016 ont été célébrés à Rio de Janeiro, au Brésil, dans un pays en voie de développement comme le souhaitait le président du CIO du moment, Jacques Rogge. Madrid, une nouvelle fois, mais également Tokyo et Chicago ont été battues dans leur quête d’obtenir les Jeux.

Des Jeux qui seront les premiers à se dérouler en Amérique du Sud après les tentatives infructueuses de Buenos Aires à plusieurs reprises. À cette occasion, deux nouvelles disciplines sont intégrées au programme : le rugby à 7 et le golf.

 

Quand Rio est désigné en 2009, le pays connaît une croissance exponentielle et devient même la sixième puissance mondiale. Hélas, sept ans plus tard, l’économie est en chute libre. Par ailleurs, sa présidente Dilma Roussef est destituée. La construction des sites est préoccupante, car très en retard. Pourtant ils seront prêts à temps.

La principale préoccupation concerne la sécurité à Rio car certains quartiers apparaissent dangereux. On ne compte plus le nombre de morts violentes dans le périmètre où doit se dérouler les épreuves. De plus, l’épidémie du virus Zika incite certains sportifs à renoncer à leur participation, notamment les meilleurs golfeurs attendus. Enfin, la baie de Rio est très polluée et certains sportifs qui participent aux épreuves de voile nourrissent les plus vive inquiétude. Pourtant, ces Jeux laisseront une bonne impression.

 

Le nageur Américain Michael Phelps est de nouveau l’athlète le plus médaillé de ces Jeux, avec cinq titres olympiques et une médaille d’argent. Il porte à Rio son record d’olympien le plus médaillé de tous les temps avec 23 titres olympiques dont 13 en individuel. En natation, sa compatriote Katie Ledecky réalise un triplé en nage libre.

En gymnastique artistique, Simone Biles s’impose à quatre reprises. Autre star, le sprinter jamaïcain Usain Bolt qui réédite ses exploits de Pékin 2008 et de Londres 2012, avec un troisième triplé sur sprint court. Son total se porte alors à 9 médailles d’or en athlétisme lui permet de rejoindre pour un temps, Paavo Nurmi et Carl Lewis au sommet du palmarès olympique dans son sport. Il perdra l’une de ses médailles d’or par la suite à cause d’un de ses compatriotes du 4 x 100 m qui était dopé.

Au classement des nations, les États-Unis confortent le leadership qui était le leur à Londres 2012 et qu’ils avaient perdu au profit des chinois à l’occasion des Jeux de Pékin 2008.