Français FR English EN Italiano IT

PHELPS Michael (1985) États-Unis / Natation 🟡23 ⚪️3 🟠2

Michael Phelps est de loin le plus grand champion olympique de tous les temps et il risque de le rester encore de longues années tellement il a mis la barre très haute. Il détient à ce jour 23 médailles d’or olympiques, 3 d’argent et 2 de bronze. Autant dire qu’il n’a laissé que des miettes à ses adversaires et qu’il était pratiquement imbattable dans les bassins de natation entre 2004 et 2016.

C’est à Athènes que tout commence

Héros des Jeux d’Athènes 2004, le nageur Américain aura remporté huit médailles dont six d’or sous le ciel bleu de l’Olympe. Il s’impose sur 100 et 200 m papillon, les 200 et 400 m quatre nages ainsi que dans le relais 4×200 m avec ses partenaires Américains. Il remporte une nouvelle médaille d’or avec le 4×100, mais comme il préfère céder sa place à un équipier, elle n’est pas comptabilisée sur les tablettes olympiques puisqu’il n’a pas disputé la finale.

 

À Athènes, la performance de Phelps est remarquable. Il égale dans l’histoire des Jeux, le Russe Aleksandr Ditjatin qui avait remporté huit médailles lors des Jeux de Moscou 1980 dans les épreuves de gymnastique.

Toutefois, sa performance laisse un goût amer après ses annonces prématurées avant les Jeux. Il disait qu’il voulait égaler le record de Mark Spitz et ses sept titres. Il faut dire que son équipementier lui avait promis un chèque d’un million de dollars s’il y arrivait. Phelps n’y est pas parvenu et cet échec, très relatif, a sans doute terni dans l’esprit du public l’éclat de sa performance.

 

En 2007, Michael Phelps a remporté sept médailles d’or lors des Championnats du monde à Melbourne. L’Américain a également fait tomber cinq records du monde à cette occasion et bat le record de six médailles d’or obtenues lors de Championnats du monde, détenu depuis 2001 par l’Australien Ian Thorpe, son modèle. Mais il était écrit que sa légende deviendrait plus grande encore lors des Jeux de Pékin 2008.

Pékin, Londres, Rio, un règne sans partage

Phelps va alors devenir le plus grand champion olympique de tous les temps. D’ailleurs, l’Américain avait annoncé la couleur : il voulait remporter huit médailles d’or et faire mieux que Spitz.

À Pékin, Phelps va réussir son pari. Il remporte les huit courses au départ desquelles il s’aligne et obtient ainsi quatorze médailles d’or en deux olympiades.

Il pulvérise ainsi tous les records détenus auparavant par Paavo Nurmi, Larissa Latynina, Carl Lewis et Mark Spitz qui n’avaient obtenu que « neuf médailles d’or ».

 

Mais sa quête s’est poursuivie sans discontinuer. Aux Jeux olympiques de Londres 2012, Phelps a remporté quatre médailles d’or et deux d’argent. Aux Jeux olympiques de Rio 2016, il a remporté cinq médailles d’or et une d’argent. Cela fait de lui l’athlète le plus titré des Jeux pour la quatrième fois consécutive.

Une vie après la natation ?

Après les Jeux olympiques d’été de 2008, Phelps a lancé la Fondation Michael Phelps, qui se concentre sur le développement de la natation et la promotion de modes de vie plus sains.

 

Phelps a pris une première retraite après les Jeux olympiques de Londres 2012 disant qu’il ne voulait plus jamais entendre parler de la natation. Il aurait même voulu se suicider.

Finalement après deux ans d’arrêt, il est revenu et a retrouvé son entraîneur Bob Bowman qui lui a tout appris. Aux Jeux olympiques d’été de Rio 2016, ses cinquièmes Jeux olympiques, il a été choisi pour être le porte-drapeau des États-Unis au défilé des Nations avec les succès que l’on sait.

 

Après les Jeux, il a finalement annoncé sa deuxième retraite. Il est désormais bénévole aux côtés de Bowman en tant qu’entraîneur adjoint de l’équipe de natation d’Arizona State et s’investit un peu plus dans sa fondation.

Français FR English EN Italiano IT