FrenchEnglishSpanish

PORTE-DRAPEAU

Si le mythique drapeau olympique n’a fait son apparition qu’à Anvers 1920, la tradition du porte-drapeau remonte quant à elle à Stockholm 1912 lors du tout premier défilé des nations.

Aujourd’hui, chacune des quelques 200 délégations participantes aux Jeux olympiques désigne en effet son porte-drapeau, bien souvent un athlète reconnu. Il est en effet nécessaire pour cela de détenir un palmarès significatif et d’avoir de bonnes chances de remporter une médaille olympique. Le charisme, la renommée internationale, voire l’incarnation des valeurs olympiques sont également déterminants. Une fois désigné, le porte-drapeau à l’honneur d’arborer les couleurs de sa nation lors de la cérémonie d’ouverture.

Chaque nation participante est libre de définir ses propres méthodes de sélection. En France, c’est au Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF) que revient la décision finale après avoir sollicité l’avis des différentes fédérations, qui ont fait connaître le nom de celui ou celle représentant le mieux leur discipline.

Un changement notable aura lieu à partir de Tokyo 2020. Considérant qu’il y a désormais autant d’athlètes féminines que de sportifs masculins aux Jeux olympiques, le Comité International Olympique (CIO) vient de décider d’autoriser les nations qui le souhaiteraient à avoir deux porte-drapeaux, à la condition qu’il y ait un homme et une femme. Cette mesure n’a pas de caractère obligatoire. Toutefois, le CIO veillera à ce que chaque délégation présente au moins un homme et une femme.

LIRE AUSSI

CÉRÉMONIES OLYMPIQUES / Institution

close
Envie de recevoir nos articles par email ?

Inscrivez-vous à notre newsletter !

14 COMMENTAIRES