FrenchEnglishSpanish

CÉRÉMONIES OLYMPIQUES

C’est par une cérémonie d’ouverture et de clôture que débutent et s’achèvent les Jeux olympiques. C’est Pierre de Coubertin qui a voulu ce cérémonial afin de bien distinguer les Jeux olympiques des autres compétitions internationales. Toutefois aujourd’hui, les autres manifestations du sport mondial réalisent des cérémonies d’ouverture et de clôture. Coubertin a surtout voulu mêler la représentation du sport et l’art qui permet à la ville organisatrice de montrer la culture et l’histoire de son pays. C’est surtout l’occasion de renouer avec l’antique tradition des Jeux de l’Antiquité.

Lors de la cérémonie d’ouverture, s’expriment tous les symboles du mouvement. Le drapeau olympique entre d’abord dans le stade, il est déployé avant que ne défilent chacune des délégations nationales. Puis arrive la flamme olympique, dont un athlète se sert pour allumer la vasque du stade qui doit rester allumée jusqu’à la fin des Jeux. Vient ensuite le discours d’ouverture, avant le serment olympique des athlètes qui « jurent de s’affronter pour la gloire du sport et l’honneur de leurs équipes ». Cette cérémonie se poursuit et s’achève avec la mise en scène d’un chorégraphe de renom. Même si la technologie a permis ces dernières décennies d’assister à des spectacles grandioses dont les coûts sont parfois exorbitants, il n’est pas possible à l’organisateur d’en changer le cérémonial. D’ailleurs, le CIO veille de bout en bout à contrôler le déroulé de la manifestation.

 

En revanche, la cérémonie de clôture est généralement plus sobre. La vasque est éteinte avant un défilé des nations, le plus souvent réduit car nombre de sportifs sont déjà rentrés chez eux. Depuis les Jeux de Melbourne 1956, il est même de tradition que l’ensemble des athlètes défilent bras dessus-bras dessous afin de ne former qu’une « nation ». Le spectacle est généralement moins enlevé. Le temps fort de cette cérémonie rassemble les organisateurs des Jeux et ceux qui vont organiser les suivants. Le représentant de la ville organisatrice remet à son successeur le drapeau olympique, tandis que le nom de la future ville organisatrice brille en lettres de feu dans le stade.

close
Envie de recevoir nos articles par email ?

Inscrivez-vous à notre newsletter !

21 COMMENTAIRES