Chinese (Simplified) ZH-CN French FR English EN Japanese JA

Nouveau scandale sexiste à Tokyo 2020

Le directeur créatif de Tokyo 2020, Hiroshi Sasaki vient d’être contraint de démissionner. Pour le spectacle d’ouverture, il avait imaginé qu’une comédienne pourrait descendre du ciel déguisée en cochon.

 

 

La comédienne est une icône au Japon. Il s’agit de Naomi Watanabe, connue pour ses formes généreuses, ses excentricités. Elle est souvent habillée en rose (photo).

 

C’est ainsi qu’Hirokshi Sasaki a eu l’idée de la faire descendre habillée en cochon sur le stade.

Tout ça pour satisfaire un tableau et une analogie entre le mot « olympic » et la contraction « olympig ».

« Je pensais que cela la rendrait charmante, mais j’ai été immédiatement réprimandé par le personnel masculin. J’ai des remords. » a indiqué Sasaki.

les blagues sexistes ne passent plus

Voilà un nouveau scandale sexiste qui n’a pas été du goût du magazine hebdomadaire Shukan Bunshun qui a dénoncé l’affaire. Il faut dire qu’après la démission contrainte de l’ancien président des Jeux de Tokyo, Yoshiro Mori le mois dernier, les mauvaises blagues sexistes commencent à faire beaucoup.

 

 

Selon Kyodo News, Sasaki s’est excusé et a offert sa démission à la présidente Seiko Hashimoto qui l’a acceptée.

 

Sasaki était devenu le directeur créatif exécutif des quatre cérémonies de Tokyo 2020 en décembre dernier après avoir remplacé Mansai Nomura, un acteur du théâtre traditionnel japonais.

A l’origine, Sasaki devait seulement diriger la cérémonie d’ouverture et de clôture des Jeux paralympiques.

 

Il est également connu pour avoir été responsable de la cérémonie de remise du drapeau aux Jeux olympiques de Rio 2016. C’est lui qui avait eu l’idée de mettre en vedette le Premier ministre japonais de l’époque, Shinzo Abe. Il l’avait habillé en Super Mario.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.