FrenchEnglishSpanish

SERMENT OLYMPIQUE

Lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux, le serment solennel constitue un temps fort de la manifestation. Alors que les porte-drapeaux de chaque pays se rangent en demi-cercle autour de l’estrade où sont prononcés les discours, un concurrent du pays hôte, choisi par le Comité d’organisation des Jeux monte sur le podium. Il tient le drapeau olympique dans la main gauche et lève la main droite afin de prononcer le serment suivant : « Au nom de tous les concurrents, je promets que nous prendrons part à ces Jeux olympiques en respectant et suivant les règles qui les régissent, dans un esprit de sportivité, pour la gloire du sport et l’honneur de nos équipes ».

Il est à noter que dans le texte d’origine, le serment se terminait par la formule « pour l’honneur de nos pays ». Jusqu’aux Jeux de Rio 2016, un représentant des juges-arbitres et un entraîneur prononçaient également un serment comparable afin d’assurer de la parfaite équité du déroulement des épreuves.

Depuis les Jeux d’hiver de PyeongChang 2018, seul l’athlète prononce le serment, l’arbitre et l’entraîneur se contente de tenir un coin du drapeau olympique. C’est Pierre de Coubertin qui est à l’origine du texte du serment olympique. Il s’est inspiré des Jeux de l’Antiquité lorsque les athlètes prêtaient serment devant Zeus.

close
Envie de recevoir nos articles par email ?

Inscrivez-vous à notre newsletter !