Français FR English EN

VAN INNIS Hubert (1866-1961) Belgique / Tir à l’arc 🟡 6 ⚪️ 3

L’histoire raconte que le jeune garçon était forcé de travailler comme livreur de lait dans les villages des environs de Bruxelles pour aider sa famille. À la fin de ses livraisons, il renvoyait son chien et sa charrette à la maison pendant qu’il partait pratiquer le tir à l’arc, sa véritable passion.

Il devra pourtant attendre l’année de ses 34 ans pour participer à ses premiers Jeux olympiques à Paris 1900.

La Statue de Van Innis à Barebeek, près de Malines

 

Il deviendra le meilleur tireur à l’arc des années précédant la première guerre mondiale. Il collectionne les médailles d’or et s’impose six fois aux Jeux entre 1900 et Anvers 1920, en plus de ses médailles d’argent.

 

Lors des Jeux organisés dans son pays à Anvers, il revient à la compétition et réalise un exploit sans précédent à 54 ans passé. Il remporte quatre médailles d’or : deux individuelles sur tir à la cible mouvante et deux par équipe aux cotés de Pierre Van Thielt, Jérôme De Mayer, Alphonse Allaert, Edmond De Knibber, Louis Delcon, Louis Van Beeck et Louis Fierens sur les épreuves du tir à l’arc sur cible mouvante à 33 et 50 m.

 

Et ce n’est pas fini, à 67 ans, il devient champion du monde 1933. Son héritage a continué à travers sa famille, deux de ses arrière-petits-enfants ont participé aux Championnats du monde.

Doté d’une solide constitution, Van Innis s’est éteint à 95 ans.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN