Français FR English EN Italiano IT

Le plus grand mystère des Jeux

Quelques cent vingt ans plus tard, on ne connaîtra jamais le nom de celui qui est sans doute le plus jeune de tous les médaillés d’or olympique. Il s’agit d’un jeune garçon qui devait avoir entre sept et dix ans et qui était le barreur du bateau néerlandais vainqueur du deux barré aux Jeux de Paris 1900. Tout juste imagine t-on qu’il serait Français et qu’il s’est imposé avec les deux rameurs Hollandais, François Brandt et Roelof Klein.

 

Habituellement ce bateau Minerva Amsterdam était barré par Hermanus Brockmann, mais il a été remplacé au dernier moment par un jeune garçon qui semble t-il pouvait leur faire gagner beaucoup de poids. Une photo en atteste. Dans un article de 1926, François Brandt décrit ce garçon comme un enfant membre d’un club d’aviron local à Paris. Il pesait 33 kg à la différence des 60 kg de Brockmann. C’est sans doute la différence qui a permis de s’imposer au bateau français en finale.

 

Pendant des dizaines d’années, les historiens olympiques ont fait circuler cette photo dans l’espoir que quelqu’un reconnaisse le jeune garçon comme son grand-père ou arrière-grand-père, mais personne n’en a revendiqué l’appartenance.

 

De fait, l’équipe n’a pas été primée au nom des Pays-Bas mais au titre d’une équipe mixte. Elle n’atteste pas pour autant que le jeune garçon était effectivement français.

 

… Et si c’était lui ?

Où le mystère devient plus épais encore c’est qu’un auteur olympique, membre de l’ISOH, le Géorgien Paata Natsvlishvili aurait lui aussi enquêté et pense que ce garçon pourrait être Giorgi Nikoladze, un jeune géorgien de 12 ans et 29 jours au moment du titre.

 

Paata Natsvlishvili aurait rencontré la petite-fille de ce « champion olympique ». Elle lui aurait confié que son grand-père avait gagné une course de bateaux, très jeune à Paris. Selon sa petite-fille, Giorgi voyageait avec ses parents en Europe, il était à Paris au moment des épreuves d’aviron pour assister à l’Exposition Universelle. Il était habitué à s’asseoir dans un bateau raconte l’auteur. Le jeune garçon parlait français et c’est ainsi qu’il aurait pu être considéré comme « parisien ».

 

Selon l’auteur, cette hypothèse est vraisemblable car les 3 bateaux opposés aux néerlandais en finale étaient français et un jeune barreur « parisien » sur le bateau hollandais aurait été considéré comme un « traitre à la patrie ». Reste que ce n’est qu’une hypothèse et que cette histoire ajoute au mystère.

 

Quoiqu’il en soit, Giorgi Nikoladze serait devenu un personnage important en Géorgie. Mathématicien, métallurgiste, homme d’État, personnalité publique, athlète exceptionnel et organisateur sportif, il était également professeur à l’Université d’État de Tbilissi. Il est mort de la tuberculose en 1931. 

1 COMMENTAIRE
Français FR English EN Italiano IT