Français FR English EN Italiano IT

Un ode en grec ancien pour la postérité

Georges Stuart Robertson était un athlète anglais qui a participé aux premiers Jeux de l’ère moderne à Athènes 1896. Il a participé au lancer du poids et du disque. Le marteau, sa meilleure spécialité, n’était pas au programme olympique.

 

Puis Robertson a également disputé le tournoi de tennis en simple et en double. C’est là qu’il a obtenu son meilleur résultat en allant jusqu’en demi-finale associé à l’Australien Edvin Flack.

 

Mais ce ne sont pas ses exploits sur le stade qui ont permis à Robertson de passer à la postérité. Il est en effet, resté célèbre pour avoir composé un ode en grec ancien comme pouvait le faire Pindare dans l’antiquité.

Il l’a déclamé lors de la cérémonie de clôture. Ému de cette initiative, le souverain, le Roi de Grèce, Georges 1er, lui a décerné une couronne d’olivier comme lors des Jeux d’Olympie.

 

Plus tard, Robertson est devenu avocat et administrateur d’assurance. Ces fonctions lui ont valu le titre de chevalier de la couronne britannique. Juste avant de s’éteindre en 1967, à 95 ans, il était le seul athlète encore vivant ayant participé aux Jeux d’Athènes.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT