Français FR English EN

Une médaille plutôt qu’un diplôme

Le tout premier champion olympique de l’histoire des Jeux modernes est Américain. Il s’appelle James Conolly. Pour parvenir à la postérité et disputer les Jeux d’Athènes 1896, James Conolly a dû renoncer à son diplôme universitaire.

 

Le directeur de Harvard où il faisait ses études, lui avait refusé l’autorisation de se rendre en Grèce. Il souhaitait qu’il mette toutes ses chances de son côté et passer son diplôme. Conolly a choisit de désobéir. Avec le soutien d’un club d’athlétisme, il a pu voyager jusqu’en Grèce et participer aux Jeux.

Il a fait le voyage sur un cargo allemand avec la plupart des autres membres de l’équipe olympique américaine. Lors de son arrivée à Naples, il a été volé. Conolly n’a pu rallier Athènes en train qu’au prix d’une course poursuite avec son voleur. Il est arrivé juste à temps pour les Jeux… pour remporter le premier titre olympique mis en jeu, celui du triple saut.

 

Fort de son succès, Conolly est rentré aux États-Unis auréolé de gloire. C’est alors que le directeur de Harvard l’a convoqué afin de le féliciter et lui remettre, un diplôme honorifique. Conolly l’a refusé et ne s’est même pas rendu au rendez-vous.

Il deviendra journaliste de guerre, puis écrivain et nouvelliste et obtiendra même le célèbre Prix Pulitzer. Il reviendra dans son université mais beaucoup plus tard, pour y donner des conférences.

 

Une statue le représente dans un parc de Boston d’où il était originaire (photo ci-dessus).

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN