PENTATHLON MODERNE / Sport olympique (1912)

Pierre de Coubertin, admiratif devant les récits et les performances que réalisaient jadis les pentathloniens lors des Jeux olympiques de l’Antiquité est considéré comme l’inventeur du pentathlon moderne. C’est ainsi que dans ses mémoires olympiques, il écrit :

« Cette fois, la grâce de l’Esprit-Saint sportif éclaira mes collègues et ils acceptèrent une épreuve à laquelle j’attachais une grande valeur : véritable sacrement de l’athlète complet, le Pentathlon moderne devait comprendre : une course à pied, une course à cheval, une course de natation, un assaut d’épée et finalement une épreuve de tir à laquelle j’aurais préféré substituer une course à l’aviron, mais cela eût compliqué grandement l’organisation déjà passablement difficile ». 

 

Coubertin venait d’en donner les grandes lignes, aux Suédois, organisateurs des prochains Jeux de Stockholm 1912, de mettre en musique ce projet de nouveau sport. La chercheuse Sandra Heck attribue l’invention de la discipline au président du Comité d’organisation, Viktor Balck. Coubertin en avait néanmoins dessiné le contour, notamment en imaginant dans ses années qui précédent la Première Guerre mondiale le parcours d’un soldat qui doit se battre vaillamment pour triompher.

 

Ainsi ce soldat accomplit un parcours à cheval, doit se battre au pistolet, puis à l’épée, avant d’être contraint de nager et courir pour vaincre. Le pentathlon moderne était né.

 

Jusqu’en 1996, les cinq épreuves se déroulaient sur 5 jours.

 

Désormais, les concurrents doivent accomplir leur parcours du combattant sur une seule journée.

Ils pratiquent d’abord l’escrime, puis la natation, vient alors l’équitation avant de terminer sur un laser-run. Il s’agit d’une course de 3,2 km avec un arrêt tous les 800 m pour une séance de tir sportif au pistolet, un peu comme au biathlon, l’hiver.

 

L’athlète doit toucher les 5 cibles à 10 m pour pouvoir reprendre la course. Les pentathloniens partent dans l’ordre de leur classement à l’issue des 4 premières épreuves, ce qui revient à dire que le premier à franchir la ligne, remporte le titre.

Le sport fait sa révolution pour Paris 2024

Les responsables de la discipline ont testé et approuvé une nouvelle épreuve qui se déroulera sur une heure et demi. Elle a été validée par les sportifs lors d’un championnat du monde.

 

Elle sera disputée sur un seul et même lieu de compétition (photo) afin de rendre l’épreuve plus spectaculaire, plus excitante pour le public et plus télégénique pour les téléspectateurs.

 

C’est cette épreuve totalement moderne et qui remporte un important succès auprès des participants qui se disputera aux Jeux de Paris 2024.

Plus d’équitation après 2024

Après les Jeux de Paris, une des cinq disciplines du pentathlon moderne va disparaître : l’équitation au profit d’un parcours d’obstacle. En effet, les chevaux sont fournis par l’organisation et les pentathloniens n’ont que quelques minutes pour s’approprier le caractère du cheval. S’il ne parviennent pas à le domestiquer, l’épreuve peut virer au cauchemar.

 

C’est ce qui est arrivé à une concurrente allemande lors des Jeux de Tokyo 2020. De rage, son entraineur a maltraité un cheval qui refusait de sauter un obstacle. C’est ainsi que l’équitation a payé le mauvais traitement infligé à l’animal. La polémique qui avait enflée sur les réseaux sociaux a incité le CIO a demander que les responsables de la discipline trouve un sport de remplacement à l’équitation.

En attendant la validation du parcours d’obstacle comme 5ème discipline, des pentathloniens refusent ce changement fondamental.

Dans l’attente d’une mise en conformité avec le souhait du CIO, le pentathlon moderne ne figure pas au programme des Jeux de Los Angeles 2028.

La Suède et la Hongrie domine la discipline

Ce sont les Suédois, inventeurs de la discipline qui ont dominé cette épreuve depuis son origine en 1912. Ils ont remporté 9 titres olympiques consécutifs. Toutefois sur l’ensemble des tournois olympiques, c’est la Hongrie qui a totalisé le plus grand nombre de médailles depuis les débuts du pentathlon moderne aux Jeux olympiques et c’est le pentathlonien soviétique Pavel Lednev qui est l’athlète le plus récompensé avec sept médailles olympiques remportées.

 

Toutefois, le plus grand champion olympique est le Hongrois Andras Balczo avec trois médailles d’or. Jusque-là réservée aux hommes, cette discipline est désormais ouverte aux dames. Lors des Jeux de Sydney 2000, la Britannique Stephanie Cook a remporté la première médaille d’or.

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Verified by MonsterInsights