French FR English EN Japanese JA Spanish ES

PENTATHLON ANTIQUE

C’est à Olympie, lors des Jeux de l’Antiquité, l’épreuve la plus importante et la plus convoitée. Elle sacre avec la couronne d’olivier selon Aristote « l’homme, le plus beau de Grèce ».

Comme son nom l’indique, le pentathlon comprend cinq épreuves : la course, le lancer du javelot, le saut en longueur, le lancer du disque et la lutte. Seuls les juges connaissent l’ordre de passage des épreuves. Il s’agit pour les athlètes d’un handicap psychologique, car ils ne savent pas quelle épreuve préparer à l’exception de la lutte qui est un combat final entre deux vainqueurs potentiels.

 

Le pentathlon se pratique par élimination de façon à ce qu’il ne reste plus que deux compétiteurs dans l’épreuve finale de lutte.

Quoi qu’il en soit, toutes les épreuves du pentathlon était des épreuves utiles au combat. Il est toutefois à noter que si un concurrent s’imposait au terme des trois premières épreuves, il était déclaré vainqueur et les deux dernières disciplines n’avaient pas lieu.

 

C’est tout naturellement en hommage à ces valeureux combattants que le mouvement olympique tient à réhabiliter cette discipline modernisée lors des Jeux de Stockholm 1912 et qui prendra le nom de pentathlon moderne.

close

Voulez-vous recevoir chaque jeudi, nos articles de la semaine ?

Rien de plus simple, inscrivez-vous à notre newsletter !

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.