简体中文FrançaisEnglishItaliano日本語Español

DORIEUS – Rhodes / Pankration 🌿3

Également connu sous le nom de Doriée, cet athlète était le plus jeune fils de Diagoras. Il n’avait pas, comme ses frères ainés, portés en triomphe son père après leurs victoires olympiques. Lui était encore trop jeune.

 

Dorius comme ses frères et son père excellait dans le domaine du pankration. Il s’est imposĂ© Ă  trois reprises Ă  Olympie lors des 87è, 88è et 89e Jeux d’Olympie. Autant dire qu’il Ă©tait un très grand champion ayant rĂ©alisĂ©s un sorte de triastès. 

Il a Ă©galement remportĂ© dans la mĂŞme pĂ©riode sept victoires aux Jeux NĂ©mĂ©ens et huit victoires aux Jeux pythiques. C’est Ă  dire que Dorius a Ă©tĂ© trois fois periodonikès.

 

Son père décédé après les victoires de ses deux ainés, Damagetos et Akousilaos. Il n’a jamais rien su de ce fabuleux palmarès.

 

En effet, compte tenu de la durĂ©e de ses exploits sur le stade, estimĂ© Ă  une quinzaine d’annĂ©es, Dorieus de Rhodes peut ĂŞtre considĂ©rĂ© comme le meilleur pancratiaste de l’AntiquitĂ©, et probablement mĂŞme de tous les temps.

Pancratiaste puis commandant naval

Bien que la famille de Dorieus dominait gĂ©nĂ©ralement les affaires politiques Ă  Rhodes, leur fortune n’Ă©tait pas toujours assurĂ©e. Dorieus semble avoir Ă©tĂ© exilĂ© et installĂ© Ă  Thurii en Italie quelque temps avant 424 av. J-C. En 412 av. J.-C., il dirigea un contingent de dix navires de Thurii pour soutenir les Spartiates dans la guerre ionienne. Il s’est alors attirĂ© le ressentiment des athĂ©niens qui l’ont condamnĂ© Ă  mort.

 

En 407 av. J.-C., il fut capturé par les Athéniens. Malgré la condamnation à mort, il a été libéré en signe de respect pour son palmarès estimé dans les jeux panhelléniques.

1 COMMENTAIRE
简体中文FrançaisEnglishItaliano日本語Español
Verified by MonsterInsights