Français FR English EN Italiano IT

DROMOS (STADION) – Épreuve olympique

Le « dromos » était le stade où se déroulait les épreuves de course à pied d’une longueur de 600 pieds. il variait d’une cité à l’autre. Le pied de Corinthe mesurant 27,5 cm, le stade de cette cité était le plus court avec 165 mètres. À Olympie, avec un pied de 32,04 cm le stade était, à l’époque classique, le plus long avec 192,24 mètres. Celui de Delphes mesurait 177,55 mètres et enfin à Némée, il avait 178 mètres de longueur. Les stades n’avaient pas de distance standard comme aujourd’hui car ce n’était pas le temps du vainqueur qui importait, mais le vainqueur de la course.

 

D’ailleurs le concept de record que nous connaissons aujourd’hui n’existait pas à l’époque n’ayant pas d’instruments de mesure nécessaires à cela. Ce qui importait c’était d’être le premier : le premier d’une course, le premier à réaliser quelque chose, le premier d’une cité à remporter une victoire, le premier à s’imposer deux fois de suite, le premier à remporter le plus grand nombre de victoires, etc.

 

 

Le dromos sur lequel était disputé la course du stade, n’était pas très large. La ligne de départ (aphésis) était marquée par une bande de pierre creusée de deux sillons, écartés d’une douzaine de centimètres, pour caler les orteils.

À Némée, des petits trous de poteau identifiés par les lettres de l’alphabet grec antique ont été retrouvés, signifiant que des « couloirs », au moins pour les départs, étaient matérialisés. La lettre « Χ » tend à démontrer qu’il pouvait y avoir jusqu’à 22 concurrents qui pouvaient s’affronter en même temps.

 

Autour du lieu de compétition, il y avait des talus de part et d’autres où le public se tenait debout à l’exception des officiels qui étaient assis. A Delphes et Olympie, jusqu’à 40.000 personnes pouvaient y prendre place.

7 COMMENTAIRES
Français FR English EN Italiano IT