Français FR English EN Italiano IT

Jeux olympiques MILAN – CORTINA 2026 – Italie

Les Jeux olympiques d’hiver de 2026 se dérouleront à Milan en Lombardie et dans la station déjà olympique de Cortina d’Ampezzo en Vénétie. Le projet de la capitale économique italienne et de la station chic de Cortina d’Ampezzo s’est imposé à une autre offre conjointe des villes suédoises de Stockholm et d’Are. C’est là que s’étaient déroulés les championnats du monde de ski en 2019.

Ce seront les quatrièmes Jeux Olympiques organisés en Italie et les premiers à Milan. Ils marqueront le 20e anniversaire des Jeux olympiques d’hiver de Turin 2006. Il sera également question du 70ème anniversaire des Jeux olympiques d’hiver de Cortina d’Ampezzo 1956.

La grande métropole du Nord de l’Italie, poumon économique du pays avait déjà flirté avec un rêve olympique, c’était en 1908. Elle avait déjà une concurrence en interne, celle de Rome. On connaît la suite, la capitale italienne a obtenu les Jeux, mais elle a dû renoncer à aller au bout du projet après le tremblement de terre dans le sud du pays qui oblige le gouvernement à réattribuer les crédits prévus pour les Jeux à la reconstruction de la zone sinistrée. C’est Londres qui a finalement hérité des Jeux olympiques.

Une première olympique

C’est la première fois que deux villes hôtes associent leur nom à l’accueil des Jeux d’hiver. C’est aussi deux villes de deux régions différentes : la Lombardie et la Vénétie.

 

Les cérémonies, le patinage artistique, le hockey sur glace et les cérémonies de remise des médailles sont prévus à Milan et sa périphérie.

 

Les Dolomites vénitiennes accueilleront les épreuves de ski, de glisse et les sauts, le curling et le patinage de vitesse. C’est pourquoi Cortina d’Ampezzo (photo) mais aussi Trente et Bolzano sont associés fortement à cette organisation.

 

Autre particularité, C’est également en Vénétie que la fête s’achèvera puisque c’est à Vérone que se déroulera la cérémonie de clôture.

On le voit, les Italiens ont parfaitement tiré profit de l’Agenda olympique 2020 en permettant l’organisation des Jeux d’hiver sur de nombreux sites. C’est ce que souhaitait le président du CIO Thomas Bach lorsqu’il parlait de « souplesse » dans l’organisation.

Français FR English EN Italiano IT