FrenchEnglishSpanish

Et si le « modèle de Tokyo » devenait la norme

Le Comité International Olympique (CIO) et le comité d’organisation de Tokyo 2020 ont approuvé en fin de semaine dernière 50 mesures destinées à réduire le coût des Jeux. Des mesures qui concernent le nombre de personnes impliquées dans l’organisation, les infrastructures et les cérémonies.

John Coates, un des vice-présidents du CIO et patron de la commission de coordination des Jeux de Tokyo 2020 affirmant que ces mesures aideront les futurs organisateurs.

Les mesures phares pour Tokyo 2020 comprennent la réduction de 10 à 15% du nombre d’officiels participant aux Jeux, la rationalisation des services de transport, l’ajustement des activités des spectateurs sur les sites de compétition et l’organisation d’un certain nombre de réunions en ligne avant les Jeux.
Par ailleurs, les cérémonies d’accueil des équipes participant aux Jeux, qui se tenaient traditionnellement au village des athlètes avant la cérémonie d’ouverture, ont également été supprimées.

C’est ainsi que ses mesures sont examinées très attentivement par les organisateurs des futurs Jeux olympiques à commencer par ceux de Paris 2024.

Au sein d’un groupe de travail qui comprend également les organisateurs des prochains Jeux de Los Angeles 2028 et Milan-Cortina 2026, le directeur général des Jeux de Paris, Etienne Thobois va jusqu’à penser que ce « modèle de Tokyo » est appelé à devenir la nouvelle norme pour l’organisation des Jeux.

De son côté, le COJO de Paris 2024 n’a pas attendu ces mesures liées à la crise sanitaire pour faire un plan d’économie destiné à tenir le budget. ainsi cette semaine, Paris 2024 a approuvé des projets de suppression de sites temporaires de natation à Saint-Denis et de volley-ball au Bourget. D’autres postes sont également recherchés afin d’envisager une économie globale de 350 à 400 millions d’euros.

À LIRE ÉGALEMENT :

LE COJO de Paris 2024 valide les économies

Le CIO approuve les mesures d’économies de Tokyo 2020

Le plan réactualisé des sites de Paris 2024 sera soumis à la commission exécutive du Comité international olympique lors de sa réunion de décembre.

close
Envie de recevoir nos articles par email ?

Inscrivez-vous à notre newsletter !

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.