Chinese (Simplified) ZH-CN French FR English EN Japanese JA

Comité olympique JAMAÏQUE (JAM) : 🟡22 ⚪️35 🟠21

La Jamaïque c’est d’abord et avant tout le pays des sprinters. Celui qui a révélé des champions d’exception à commencer par le plus grand d’entre eux : Usain Bolt (photo).

Le sprinter jamaïcain a arrêté sa carrière au terme de 8 médailles d’or dont six remportées à titre individuel. Il s’est imposé sur 100 et 200 m de Pékin 2008 à Rio 2016.

 

Avant lui, le pays avait honoré celui qui a montré le chemin, Arthur Wint à Londres 1948 et Helsinki 1952 sur sprint long.

 

Autre sprinteuse d’exception, Veronica Campbell-Brown, triple championne olympique ou encore Merlene Ottey qui n’a exceptionnellement jamais obtenu de titre. Elle monte toutefois neuf fois sur les podiums olympiques pendant sa domination du sprint mondial qui a duré 10 ans.

Précisons par ailleurs que les canadiens Ben Johnson, vainqueur et déclassé à Séoul 1988 et Donovan Bailey, médaille d’or à Atlanta 1996 sont natifs de la Jamaïque. Il y a également Lindford Christie, médaille d’or du 100 m à Barcelone pour le compte de la Grande-Bretagne.

 

La Jamaïque a participé pour la première fois aux Jeux olympiques à Londres 1948 et a depuis lors envoyé des athlètes pour participer à tous les Jeux olympiques d’été.

 

Mais, le pays est le seul pays des Caraïbes à avoir participé aux Jeux d’hiver. Une équipe jamaïcaine s’est alignée dans l’épreuve de bobsleigh à quatre des Jeux de Calgary 1988. Le film « Rasta Rocket » raconte sommairement cette histoire (photo).

Si cette participation peut sembler cocasse, les jamaïcains ont fait mieux qu’amuser la galerie. Depuis cette date, elle présente systématiquement une équipe de bobsleigh aux Jeux d’hiver.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.