Français FR English EN Italiano IT

Les commissions du CIO à exacte parité homme-femme

Les commissions du CIO se réunissent à Lausanne pendant 3 semaines. Pour la première fois depuis l’établissement de ces assemblées spécialisées, elles auront une représentation égale des hommes et des femmes. La nouvelle structure a également la présence d’athlètes réfugiés.

 

C’est historique. Pour la première fois depuis la création du Comité International olympique (CIO) en 1894 à Paris, les différentes commissions seront composées du même nombre d’hommes (273) et de femmes (273) pour compléter les 546 postes de la nouvelle structure. En 2013, la représentation féminine dans les commissions n’était que de 20 %. C’est dire les progrès réalisés lors de ces dix dernières années.

 

Outre cette équité, le nombre de femmes présidentes des commissions du CIO a également augmenté ces dernières années. Elles détiennent les rênes de 13 des 31 commissions.

 

La prochaine étape du Comité international olympique est l’équité entre athlètes hommes et femmes lors des Jeux de Paris 2024. A Tokyo, au Japon, 48% seulement des athlètes étaient des femmes contre 52% d’hommes. De nouvelles disciplines, voire des épreuves mixtes sont de nature à combler ce déficit.

Des athlètes réfugiés dans les commissions

Outre cette parité entre hommes et femmes, un autre fait historique va se produire lors de ce rendez-vous annuel à Lausanne. Pour la première fois les commissions du CIO ont désigné des athlètes réfugiés.

 

« Je n’ai pleuré que deux fois dans ma vie : quand ma mère m’a abandonné et quand ils m’ont dit que je ferais partie de la première équipe olympique des réfugiés du Comité international olympique (CIO) », a reconnu un jour Yiech Pur Biel, qui a fui le Soudan du Sud en 2005 pour échapper à la guerre civile et vivre dans le camp de réfugiés de Kakuma (Kenya). L’athlète a participé aux Jeux olympiques de Rio 2016 en athlétisme.

Il est désormais membre du CIO et du conseil d’administration de l’Olympic Refuge Foundation.

 

Autre membre importante, Masomah Ali Zada, une Afghane qui a échappé aux régime des talibans pour venir assouvir sa passion du cyclisme en France. Elle a participé aux derniers Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

 

Les commissions du CIO jouent un rôle essentiel dans le travail de l’organisation mondiale du sport. Elle se concentrent sur des domaines spécifiques et font des recommandations au président du CIO, à la commission exécutive et à la session. La composition de chaque commission comprend des membres du CIO et une variété d’experts externes.

 

Lors de cette réunion historique à Lausanne, les commissions travaillent sur l’Agenda olympique 2020+5, qui « se compose de 15 recommandations, se fonde sur les résultats de l’Agenda olympique 2020 et sert de feuille de route au CIO et au Mouvement olympique pour la cinq prochaines années » précise le CIO.

 

 

close

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque jeudi toutes les infos olympiques de la semaine

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT
Verified by MonsterInsights