Français FR English EN 日本語 JA

FONDATION OLYMPIQUE POUR LES RÉFUGIÉS (ORF)

Chaque année, des millions de personnes sont contraintes de quitter leur foyer en raison d’un conflit, de la violence, de la violations des droits de l’Homme, de persécutions et de catastrophes naturelles. D’après le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), à la fin de l’année 2019, 80 millions de personnes avaient été déplacées. Elles étaient 70 millions fin 2018.

 

Conscient que le Mouvement olympique ne pouvait pas rester à côté de ce phénomène dramatique, le Comité International Olympique (CIO) a lancé l’Olympic Refuge Foundation (OFR), lors de son congrès à Lima en 2017.

Cette fondation vise à soutenir, grâce au sport, la protection, le développement et la responsabilisation des enfants et des jeunes vivants dans des situations de déplacements de population.

 

 

La création de cette fondation est une initiative majeure née du partenariat qui unit le CIO au HCR, partenariat signé par Juan Antonio Samaranch en 1994. Preuve de l’engagement du CIO dans cette action, c’est aujourd’hui son président, Thomas Bach qui préside la fondation.

 

C’est ainsi que l’Olympic Refuge Foundation apporte son soutien à des projets à travers le monde pour créer des installations sportives dans des lieux où se trouve des réfugiés, des migrants et des personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays, mais aussi à leur proposer des activités sportives.

 

 

 

 

Avant même la création de cette fondation, une première apparition de l’équipe olympique des réfugiés avait eu lieu lors des Jeux Olympiques de Rio 2016. La fondation travaille avec plus de 80 organisations dans le cadre de la Coalition Sport for Refugees pour améliorer l’accès au sport.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN 日本語 JA