FrenchEnglishSpanish

KILLY Jean-Claude (1943) France / Ski alpin (3 – 0 – 0)

Jean Claude Killy est avec Toni Sailer, l’un des plus grands champions olympiques de ski alpin. Il devient une icône en France lorsqu’il remporte trois médailles d’or lors des Jeux de Grenoble 1968 alors qu’il domine le ski mondial depuis trois ans. Pendant cette période, il décroche quatre Coupe du monde dont deux classements généraux et six titres mondiaux. À Grenoble 1968, après sa victoire en descente et en slalom, il ne termine que troisième du spécial. Fort heureusement pour lui, la station dauphinoise est, ce jour-là noyée dans le brouillard. Les commissaires décident donc de visionner le film de la course grâce aux premières images en couleur de l’ORTF, la télévision française. Ils constatent que les deux concurrents qui devancent Jean-Claude Killy, dont le célèbre Karl Schranz, ont manqué une porte. Ils sont déclassés au profit du champion français qui remporte ainsi sa troisième médaille d’or en quelques jours.

Né en région parisienne, Killy a vécu à Val d’Isère où son père s’est installé après guerre pour ouvrir un magasin de sport. C’est lui qui a élevé seul ses enfants après le départ de leur mère. Ne supportant pas l’école et l’internat, Killy intégrera très jeune l’équipe de France de ski.

Après les Jeux de Grenoble, il devient un professionnel du ski, un acteur éphémère aux États-Unis, puis surtout un homme d’affaires avisé et un organisateur de compétitions : il co-préside les Jeux d’Albertville 1992 et le Tour de France cycliste au sein de la société organisatrice dont il assure la présidence.

Il est également un membre très influent du CIO jusqu’en 2014 dont il est resté un membre honoraire et préside la commission d’évaluation des Jeux d’hiver de Turin 2006 et de Sotchi 2014. En son honneur, les stations de ski de Tignes et de Val d’Isère ont appelé leur domaine skiable Espace Killy.

close
Envie de recevoir nos articles par email ?

Inscrivez-vous à notre newsletter !