French FR English EN Japanese JA Spanish ES

DIMAS Pyrrhos (1971) Grèce / Haltérophilie 🟡3 🟠1

Tandis que le russe Ibragim Samadov et le Polonais Siemion soulèvent 370 kg au total des deux mouvements à Barcelone 1992, le grec d’origine albanaise Pyrrhos Dimas en fait autant. Il est déclaré vainqueur du concours des 83 kg au profit d’un poids de corps inférieur à ses deux adversaires comme le règlement l’impose. Il reçoit la médaille d’or, tandis que le tchétchène Samadov refuse la médaille d’argent qu’il venait d’obtenir. Il sera exclu des Jeux.

 

Dimas est alors accueilli en héros dans son nouveau pays dont il a adopté la nationalité un an plus tôt. Cela faisait près de 90 ans qu’un Grec n’avait pas gagné de médaille d’or en haltérophilie. Cette victoire révèle Dimas qui accumule alors trois titres mondiaux et quatre ans plus tard à Atlanta, un nouveau titre olympique dans la catégorie des 83 kg. Sa victoire à Barcelone n’était donc pas le fruit du hasard, cela d’autant qu’il réalise la passe de trois à Sydney 2000, toujours dans la même catégorie démontrant pour le coup qu’il est un des plus grands haltérophiles de tous les temps.

Un poids, deux médailles d’or

Pyrrhos Dimas, devenu député du Pasok.

Pyrrhos Dimas remporte sa troisième médaille d’or une fois encore à la différence du poids de corps (16 grammes) pour devancer l’allemand Huster.

Le grec espérait remporter chez lui une quatrième médaille d’or lors des Jeux d’Athènes 2004 dont il était membre du Comité d’organisation (COJO) cela d’autant qu’il avait de nouveau été choisi comme porte-drapeau. Il devra se contenter d’une médaille de bronze.

Il décide alors de mettre un terme à sa carrière à ce moment-là et symboliquement, abandonne ses chaussures sur le plateau. La foule l’applaudit à tout rompre.

 

En 2012, Dimas est entré en politique au sein du parti socialiste. Élu député, il s’est rapidement mis en conflit avec la politique de la Grèce vis-à-vis de l’Épire du Nord, affirmant que le gouvernement grec l’avait « oublié ».

Cette région grecque à majorité albanaise a fêté en 2014, le 100ème anniversaire de sa déclaration d’autonomie.

 

Aujourd’hui, Pyrrhos Dimas est l’un des 11 candidats à la présidence de la Fédération International d’haltérophilie (IWF) dont l’élection est prévue en mars 2021.

close

Voulez-vous recevoir chaque jeudi, nos articles de la semaine ?

Rien de plus simple, inscrivez-vous à notre newsletter !

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.