Français FR English EN Italiano IT

On ne viole pas la charte olympique impunément

L’histoire d’Ibragim Samadov (photo ci-dessus) avec les Jeux olympiques commence bizarrement. Il est choisi par l’entraîneur national Vassili Alexeiev pour représenter l’équipe unifiée à Barcelone 1992 alors que son concurrent au sein des sélections dans l’ancienne Union-soviétique a obtenu de meilleurs résultats. La différence c’est que Samadov est champion du monde en titre et qu’il est russe alors que son concurrent est originaire du Turkménistan.

Alexeiev avait tendance a souvent privilégier les russes de souche aux haltérophiles issus des autres anciennes républiques d’URSS.

 

A Barcelone, Samadov atteint la finale de la compétition et même se retrouve en passe de remporter la médaille d’or. Il soulève le même poids que le champion olympique Pyrrhos Dimas.

Las, un point du règlement précise en effet qu’en cas d’égalité, c’est le poids de corps qui départage les haltérophiles et Samadov pèse 50 grammes de plus que ses deux concurrents dont Dimas !

Il obtient la médaille de bronze.

 

Peu fair-play, il est est l’un des rares sportifs à refuser la médaille qui lui est tendue. Il l’a prise dans la main, la posée sur le podium et s’en est allé sous les sifflets du public . Ce refus d’empocher sa médaille lui vaut l’exclusion des Jeux. Il a par la suite été suspendu à vie par la fédération internationale. Comment ruiner une carrière sportive en quelques secondes !

Une première qui en appelle une autre

L’histoire de Samadov n’est pas un cas isolé. Il se trouve qu’un lutteur suédois en a fait de même lors des Jeux de Pékin 2008 (photo).

 

Ara Abrahamian, médaille d’argent à Athènes 2004, mécontent d’avoir été battu en finale des 84 kg de lutte a également laissé tomber sa médaille de bronze avant de quitter l’arène lors de la cérémonie des médailles. Il s’est plaint que « des erreurs flagrantes dans le jugement » lui avaient fait perdre le match et a déclaré qu’il estimait qu’il méritait l’or.

 

Le CIO a déclaré qu’Abrahamian avait violé deux règles de la charte olympique, l’une interdisant toute forme de manifestation et l’autre exigeant le respect de tous les athlètes olympiques. Il a non seulement perdu sa médaille, mais été exclu des jeux dans la foulée. Il n’a plus été revu sur un cercle de lutte depuis.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT
Verified by MonsterInsights