DRECHSLER Heike (1964) RDA – Allemagne / Athlétisme 🟡2 ⚪️1 🟠2

C’est à son fils, pour lequel elle avait abandonné un temps l’athlétisme, qu’Heike Drechsler dédie sa médaille d’or du saut en longueur de Barcelone 1992. Malgré un saut moyen à 7.14 m, elle s’impose pour un titre fort mérité.

 

Auparavant Dreschler se consacrait principalement au sprint. Elle avait terminé troisième du 100 et du 200 m des Jeux de Séoul 1988 remporté par Florence Griffith-Joyner, tout en gagnant l’argent au saut en longueur.

 

De nouveau en lice à Sydney 2000 et en dépit de la concurrence de la Russe Tatiana Kotova qui a remporté toutes les réunions importantes de la saison, et celle de Marion Jones qui vise cinq médailles d’or dont celle de la longueur, Heike Dreschler est de nouveau sur la plus haute marche du podium pour un titre salué à sa juste mesure par le public du stade olympique.

 

À 35 ans, c’était son dernier grand concours. Elle a réussi son pari. Toutefois, originaire d’Allemagne de l’est Drechsler a déclaré en août 2009 qu’elle n’excluait pas d’avoir été dopée à son insu dans sa jeunesse comme tous les athlètes Est-allemands de l’époque.

En revanche, elle a toujours niée avoir été une collaboratrice de la Stasi, la police politique sous le pseudonyme de « Jump », ayant pour mission d’espionner les autres athlètes.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Verified by MonsterInsights