Français FR English EN

GRIFFITH-JOYNER Florence (1959-1998) États-Unis / Athlétisme 🟡 3 ⚪️ 2

Une forte odeur de souffre flotte sur son nom après ses victoires sur 100, 200, 4×100 m aux Jeux de Séoul 1988. Elle court plus vite qu’un homme, disent les mauvaises langues. Il faut dire que quelques jours plus tôt, le Canadien Ben Johnson vient d’être déchu de son titre olympique sur 100 m pour dopage. D’ailleurs pour masquer son impressionnante musculature, la belle porte des collants sur la piste. Pour faire oublier ce détail anatomique, elle se peint les ongles de toutes les couleurs. On en parle plus encore que de ses performances.

Toutefois, le président de la commission médicale du CIO, Alexandre de Mérode interrogé sur le sujet affirme que de nombreux tests ont été effectué sur l’athlète lors des Jeux de Séoul et n’ont jamais rien donné. Reste que Florence Griffith-Joyner est morte à l’âge de 38 ans, dix ans après son retrait de la compétition. Les conditions suspectes de sa mort ont de nouveau alimenté les rumeurs quant à la prise d’anabolisants pendant sa carrière sportive. Pourtant, il a été démontré que la cause de la mort était la suffocation lors d’une crise d’épilepsie grave. On a également découvert qu’elle avait une anomalie vasculaire cérébrale congénitale qui avait rendu Griffith-Joyner sujette aux convulsions.

Florence Griffith-Joyner était aussi une artiste peintre. Son travail a été présenté dans le cadre de L’Art des Olympiens (AOTO). Elle a été intronisé au Temple de la renommée de l’athlétisme américain en 1995.

Français FR English EN