JOYNER-KERSEE Jackie (1962) États-Unis / Athlétisme 🟡3 ⚪️1 🟠2

Seule athlète à dépasser la barre des 7000 points aux Jeux de Séoul 1988, l’heptathlonienne Américaine est sans doute la meilleure de sa génération. Pourtant, elle a dû surmonter jusqu’à l’âge adulte un asthme sévère. Elle s’impose par ailleurs en longueur et remporte ainsi sa deuxième médaille d’or.

 

De nouveau en lice aux Jeux de Barcelone 1992, elle rend une copie presque aussi parfaite : championne olympique de l’heptathlon pour la deuxième fois et seulement troisième du saut en longueur.

 

Blessée à Atlanta 1996 dans l’heptathlon, elle gagne une nouvelle médaille de bronze à la longueur.

 

Toutefois, sur son nom, ainsi que sur ceux de ses équipiers d’entraînement, dont la sprinteuse Florence Griffith-Joyner flotte un parfum de dopage. Il concerne au premier chef, Bob Kersee, son mari et préparateur physique. Ce dernier se défend des soupçons qui pèsent sur ses méthodes en faisant remarquer que les laboratoires qui procèdent aux contrôles de ses athlètes rendent toujours un verdict négatif.

 

Au terme de sa carrière, Jackie Joyner-Kersee revient à son premier amour, le basketball en jouant dans une ligue professionnelle mineur. Mais le virus de l’athlétisme ne la quitte pas et elle tente de se qualifier une dernière fois pour les Jeux de Sydney 2000. Elle n’a pas réussi à se qualifier.

 

Aujourd’hui l’ancienne championne Joyner-Kersee est une philanthrope active dans les domaines de l’éducation des enfants, de l’égalité raciale et des droits de la femme.

AUCUN COMMENTAIRE

Désolé, les commentaires ne sont pas autorisés sur cet article

Verified by MonsterInsights