Français FR English EN

Épidémie de COVID-19 – Maux du sport

La pandémie de Coronavirus qui se déclenche en 2019 (COVID-19) à Wuhan en Chine va provoquer un séisme dans le monde en 2020. Cette maladie provoque un syndrome respiratoire aigu sévère. Si majoritairement la plupart des victimes s’en sortent avec du repos, 20 % des personnes touchées connaissent des complications et, selon les pays, 2 à 9 % en meurent. La pandémie se propage sur l’ensemble de la terre au point qu’à la fin du mois de mars 2020, 190 pays et territoires sont touchés, plus de 400.000 cas sont répertoriés et 19.000 personnes ont déjà perdu la vie. Ce virus se propage généralement lors d’un contact étroit lorsque les gens toussent ou éternuent et peut également se disséminer lorsque l’on touche une surface contaminée puis son visage. Le délai entre l’exposition et l’apparition des symptômes est généralement d’environ cinq jours, mais peut aller jusqu’à quatorze jours.

 

Les efforts pour empêcher la propagation du virus sont alors pris partout dans le monde. Ils comprennent des restrictions de voyage, des quarantaines, des couvre-feux, des reports et annulations d’événements. Nombreuses sont les manifestations sportives qui sont reportés ou ajournés.

Les Jeux repoussés d’une année

C’est dans ce contexte anxiogène et alors que la plupart des pays organisent des mesures de confinement que le 24 mars 2020, le Premier Ministre Japonais Shinzo Abe (photo) demande au Président du CIO, Thomas Bach d’ajourner les Jeux olympiques de Tokyo 2020 prévus à partir du 24 juillet et de les repousser d’un an, pour l’été 2021.

 

Aussitôt, le président du CIO qui, la veille encore se donnait quelques semaines pour trancher la question, acceptait ce report.

 

Il faut préciser que si c’est en effet, le CIO qui décide ou non du maintien des Jeux, il ne peut le faire sans l’aval du principal bailleur de fonds, en l’occurrence cette fois, l’état Japonais. Il n’était plus question de prendre des risques avec la santé des sportifs et avec tous ceux qui étaient susceptibles d’assister à l’événement.

Tokyo 2020 sous cloche

Finalement, les Jeux de Tokyo 2020 se dérouleront un an plus tard en pleine recrudescence de l’épidémie. Les spectateurs étrangers dans un premier temps ne peuvent pas y assister, puis la décision d’interdire le public japonais est prise quelques semaines avant les Jeux. Pendant les deux mois de célébration olympique et paralympique, les athlètes vivront les Jeux sous restrictions sanitaires importantes. Mais les Jeux se dérouleront presque normalement et seul un petit millier de personnes seront touchées par le Covid-19 sur les 90.000 personnes mobilisées pour la participation et l’organisation de la manifestation.

30 COMMENTAIRES
Français FR English EN