FrenchEnglishSpanish

Les Jeux devront exister avec le COVID-19

Les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 qui devaient débuter dans trois jours, se tiendront dans un an en raison de la crise sanitaire due au coronavirus. Alors que le pays devrait être en fête, pour accueillir la reine des compétitions mondiales, c’est au contraire le flou le plus total qui règne sur la capitale japonaise. Pire même, une majorité de tokyoïtes ne sont plus du tout favorables à la tenue de ces Jeux olympiques. Certains aimeraient les voir repoussés, d’autres, purement et simplement ajournés. Pour autant la gouverneure de Tokyo veut du maintien des Jeux. Néanmoins, ils seront très particuliers.

Tokyo corona
Les Jeux de Tokyo devront se dérouler en 2021 ou être ajournés. Photo Philip Fong/AFP

Ces derniers jours, l’ancien champion du monde et olympique Yasuhiro Yamashita, aujourd’hui président du comité olympique japonais prônait désormais des Jeux qui privilégient la santé des athlètes et des visiteurs et qui en conséquence devraient être réduits laissant à penser que l’organisation devraient être moins spectaculaire que prévue. Par ailleurs, le report d’un an a fortement pénalisé les organisateurs des Jeux, contraints de faire face à des dépenses qui n’étaient pas prévues. Yamashita a indiqué que le COJO et le Comité Olympique Japonais (JOC) devrait devoir emprunter de l’argent pour faire face à ces dépenses.

Pour autant, les japonais n’envisagent pas de nouveau report, voire d’une annulation. Ainsi, l’ancien premier ministre japonais Yoshiro Mori, aujourd’hui président du Comité d’organisation des Jeux (COJO) a t-il déclaré :  » le comité d’organisation déploiera tous les efforts possibles pour préparer les Jeux de l’année prochaine, en veillant à ce qu’ils restent à jamais dans la mémoire en tant que symbole d’unité et de solidarité alors qu’ensemble nous travaillons pour surmonter les défis de COVID-19. » Étant entendu que malgré l’épidémie, toutes les précautions seront prises pour que les Jeux se déroulent en dépit des risques encourus.

close
Envie de recevoir nos articles par email ?

Inscrivez-vous à notre newsletter !