FrenchEnglishSpanish

DÉCÈS

Il arrive rarement qu’un sportif décède sur le stade lors d’une compétition olympique. On a toutefois quatre exemples en mémoire : celui du Portugais Francisco Lazaro qui meurt crois t-on d’épuisement dans le marathon des Jeux de Stockholm 1912. En fait, le coureur à pied s’est enduit le corps de cire pour éviter les brûlures du soleil très puissant à Stockholm cette année-là. Hélas, la cire a empêché sa transpiration naturelle et le coureur est mort de déshydratation irréversible.

Autre exemple, celui du danois Knut Enemark Jensen qui meurt sur son vélo à Rome 1960 victime d’un coup de chaleur car la température avoisine les 42°. Longtemps soutenu par deux de ses équipiers, il finit par chuter et ne se relèvera plus (notre photo). Les analyses toxicologiques démontreront que se dernier s’était dopé aux amphétamines.

Aux Jeux d’hiver, il y a la mort d’un concurrent Suisse en ski de vitesse, Nicolas Bochatay qui percute un engin de damage lors de l’entraînement qui précède cette épreuve aux Jeux d’Albertville 1992.

Enfin, sur la liste des victimes pendant les Jeux, il y a celui du lugeur géorgien Nodar Kumaritashvili qui décède sur la piste d’entraînement de Whistler lors des Jeux de Vancouver 2010. Il est victime d’une sortie de piste à plus de 140 km/h. La malchance veut qu’il heurte un pilier qui n’avait pas été recouvert de mousse. Ce décès provoquera une très forte émotion au sein de la communauté olympique et des témoignages de sympathie à l’égard des géorgiens se manifesteront lors de la cérémonie d’ouverture.

Enfin citons les onze sportifs israéliens tués au village olympique de Munich 1972. Ceux là sont victimes du terrorisme et de l’attaque des palestiniens du commando Septembre Noir. C’est en hommage à tous ces morts aux Jeux que lors des Jeux de Rio 2016, le président du CIO, Thomas Bach a inauguré un Mémorial. Il s’agit d’un monument de bronze qui renferme une pierre du site d’Olympie.

close
Envie de recevoir nos articles par email ?

Inscrivez-vous à notre newsletter !

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.