Français FR English EN Italiano IT

Le très beau prénom d’Olympe

Lors des Jeux de Melbourne 1956, le Français Alain Mimoun, spécialiste du grand fond décide de s’aligner sur le marathon afin de distancer son ami et rival Emil Zatopek qui s’impose à lui sur 5000 et 10.000 m.

 

Néophyte en la matière, à 35 ans, il tente un pari. Il prend d’ailleurs un risque considérable de devoir tenter de s’imposer sur une course de 42,195 km après avoir déjà disputé deux courses de grand fond.

Deux éléments viennent toutefois lui indiquer qu’il peut réaliser l’exploit. Il tire le dossard n°13 qui est un porte-bonheur.

 

Dans le même temps, il apprend par télégramme qu’en France, sa fille vient de naître. Transporté par tant de signes positifs, Mimoun réalise la course de sa vie et devient champion olympique.

 

Tout naturellement, cet amoureux des Jeux a demandé à ce que sa fille s’appelle… Olympe, ce que son épouse a accepté.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT