简体中文FrançaisEnglishItaliano日本語Español

Malago en appelle à la stabilité politique

A maintenant 3 ans des Jeux de Milan-Cortina 2026 et alors que de nombreux chantiers restent en souffrance, le président du comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques d’hiver de Milan Cortina 2026, Giovanni Malago, a souligné la nécessité d’une « continuité » pour aider à la préparation des Jeux.

 

Giorgia Meloni est devenue Premier ministre italien en octobre dernier après l’effondrement du gouvernement précédent dirigé par Mario Draghi en juillet. Immédiatement le président du CIO en personne, Thomas Bach a tenu à la rencontrer afin de lui faire part de ses inquiétudes concernant les retards pris par l’équipe d’organisation, des retards essentiellement dû au fait que l’équipe avançait sans chef depuis plusieurs mois.

 

Cette incertitude a retardé les réformes structurelles du comité d’organisation de Milan Cortina 2026, notamment la nomination d’un nouveau directeur général, Andrea Varnier succédant finalement à Vincenzo Novari en novembre.

 

Le rythme des préparatifs de Milan Cortina 2026 a suscité des inquiétudes, notamment les projets de réaménagement de la piste de glisse Eugenio Monti à Cortina d’Ampezzo.

 

La commission de coordination du Comité international olympique (CIO) a déclaré avoir observé des « progrès positifs » après sa première visite le mois dernier (photo). Elle a toutefois identifié des problèmes s’agissant de la croissance du programme de partenariat national qui est pour le CIO, une priorité essentielle.

 

Giovanni Malago, qui est également membre du CIO et président du Comité national olympique italien (CONI), a déclaré que l’instabilité politique en Italie n’avait pas été propice à des préparatifs efficaces pour Milan Cortina 2026.

« Lorsque j’en ai parlé récemment à mes collègues du CIO, ils ont été sidérés : nous avons eu les Jeux contre Stockholm en juin 2019 et depuis, j’ai rencontré quatre gouvernements avec quatre ministres et sous-secrétaires différents qui s’occupent des sports ».

« Nous avons besoin de continuité pour avancer sur les différentes épreuves. Ma démarche est pleinement collaborative et complice avec le Gouvernement en qui j’ai confiance. »

 

Bien que l’Italie soit désormais dirigée par un gouvernement d’extrême droite, le Président du CONI a profité des vœux du nouvel an pour en appeller a la stabilité politique et espère enfin que l’équipe en place sera en capacité de livrer comme il l’a toujours dit « une édition réussie et inoubliable des Jeux ».

 

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

简体中文FrançaisEnglishItaliano日本語Español
Verified by MonsterInsights