Français FR English EN Italiano IT

Une course contre la montre est déjà engagée

Giorgia Meloni est désormais Première ministre en Italie. Depuis la victoire de son parti d’extrême droite, Fratelli d’Italia aux élections législatives du mois dernier, elle est la troisième à occuper le fauteuil depuis la désignation de Milan-Cortina 2026 pour l’organisation des prochains Jeux d’hiver.

 

C’est elle qui va devoir donner un coup d’accélérateur à un projet olympique qui a pris du retard compte tenu des changements politiques. Il semble qu’il ne devrait pas y avoir de problème tant l’ancienne leader d’extrême droite a assuré le président du CIO, Thomas Bach de son plein engagement (photo).

 

De son côté le président du Comité d’organisation, Giovanni Malagò, a insisté sur le fait que le comité d’organisation reste « profondément engagé » dans son travail, malgré les retards dans les réformes structurelles radicales en raison des changements politiques en Italie.

Toutefois Malago démontre qu’il reste du travail. Celui qui est également président du Comité olympique italien (CONI) n’a pas fait le déplacement à Séoul pour l’assemblée générale des Comités Olympiques. Il est resté à Rome et a présenté un point d’étape par liaison vidéo.

« Comme vous l’avez peut-être entendu, nous attendons des changements cruciaux pour introduire un rôle plus important pour le gouvernement italien dans notre organisation pour 2026 », a-t-il déclaré.

Des changements en profondeur

Parmi les changements prévus au comité d’organisation figure la nomination d’un nouveau directeur général pour remplacer Vincenzo Novari.

Le président de l’Institut de la Banque nationale italienne pour le crédit sportif, Andrea Abodi était considéré comme le favori (photo). Sa nomination au poste de ministre des sports du gouvernement Meloni semble contrarier ce projet. On parle désormais pour le poste de l’ancienne maire de Milan, Letizia Moratti.

 

C’est désormais la Première ministre qui va procéder à la nomination. Auparavant, elle doit consulter tous les territoires concernés – la région de Lombardie, la région de Vénétie, les Provinces autonomes de Trente et Bolzano et les municipalités de Milan et Cortina d’Ampezzo. Reste que le Comité National Olympique Italien (CONI) espère que les choses vont aller vite. Il va faire une « demande urgente » au nouveau ministre italien des Sports pour accélérer la nomination d’un nouveau directeur général.

 

Parmi les défis que devra surmonter le nouveau PDG il y a d’abord le coût des installations à créer dans un contexte de hausse de l’inflation dans toute l’Europe. Il devra aussi trouver des partenaires privés pour financer en grande partie les Jeux. Pour l’heure, la chaîne de magasins Esselunga et le Groupe Randstad sont les seuls partenaires de l’événement.

 

Cependant, Malagò a réitéré la volonté de Milan Cortina 2026 d’organiser « une édition réussie et inoubliable des Jeux ». Les visites des CNO sur les sites de Milan Cortina 2026 doivent commencer le 14 novembre prochain.

 

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT
Verified by MonsterInsights