Français FR English EN

Le padel rêve des Jeux olympiques

La croissance du padel (sport de raquettes dérivé du tennis sur une petite surface et entouré de murs ou de grillages) est telle que déjà cette discipline se montre candidate à intégrer le programme olympique dans les prochaines années.
Il est loin le temps où seules l’Argentine et l’Espagne pratiquaient cette discipline inventée au Mexique.
Pour devenir un sport olympique, le padel devra remplir toutes les conditions du Comité International Olympique (CIO) et en particulier celles de la commission des programmes : À savoir être pratiqué dans 75 pays de 4 continents pour les hommes et 40 pays de 3 continents pour les femmes. Adopter le code mondial antidopage et l’appliquer et enfin, être retenu comme discipline olympique au moins sept ans avant son entrée effective aux Jeux.

Des conditions à priori faciles à atteindre pour les responsables de la Fédération internationale de padel qui compte déjà environ 8 millions de pratiquants dans le monde. Mais le nombre de licenciés est moindre. Ainsi dans le pays berceau du padel, l’Espagne, il y aurait 1,2 millions de pratiquants pour seulement 70.000 licenciés. Reste que les responsables de la FIP misent sur les Jeux olympiques de Los Angeles en 2028 pour espérer être présents aux Jeux, ne serait-ce qu’en sport additionnel, même si l’horizon 2032 apparaît plus réaliste.

En attendant, les responsables internationaux espéraient que le handipadel soit adopté aux Jeux de Paris 2024, mais ils ont échoué face à la concurrence du foot fauteuil, du golf handisport et le surf qui lui ont été préférés.

Reste que le padel est en phase d’expansion massive dans le monde et que tôt ou tard il devra être considéré à sa juste valeur.

close

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque jeudi toutes les infos olympiques de la semaine

AUCUN COMMENTAIRE

Désolé, les commentaires ne sont pas autorisés sur cet article

Français FR English EN