Français FR English EN 日本語 JA

Dimanche 18 juillet : l’essentiel en bref à J-5

Pas d’affichage ouvertement politique

L’équipe olympique de Corée du Sud a reçu l’ordre de retirer les banderoles accrochées aux balcons du village des athlètes. le message aurait contrarié les responsables d’un parti politique japonais d’extrême droite. Selon l’agence de presse sud-coréenne Yonhap, le message se traduit par « J’ai toujours le soutien de 50 millions de Coréens ».

 

Ces mots font référence aux commentaires faits par l’amiral Yi Sun-sin avant que lui et sa flotte ne battent la marine japonaise en 1597, bien qu’ils soient en infériorité numérique. Yi, n’avait plus que 12 navires de guerre mais a abattu plus de 300 navires japonais. Le message sur les banderoles de la Corée du Sud a irrité les membres du Parti national du Japon qui les ont accusés de faire un affichage ouvertement politique et ont affirmé qu’il était anti-japonais.

 

… Deux coréens exclus de leur sélection nationale

Deux joueurs de baseball sud-coréens se sont retirés de l’équipe nationale pour les Jeux de Tokyo 2020 après avoir enfreint les règles de distanciation sociale. Park Min-woo et le lanceur Han Hyun-hee n’iront pas à Tokyo. Ils ont été prendre un verre à leur hôtel à Séoul la semaine dernière. Si Park n’a pas été testé positif par la suite, il n’en a pas moins enfreint les règles imposées.

 

Park, Han et les autres joueurs concernés (et qui n’étaient pas internationaux) ont été interdits pour le reste de la saison par l’Organisation coréenne de baseball (KBO).

 

… Et c’est encore un coréen qui gagne !

Le Sud-Coréen Ryu Seung-min est devenu le premier membre du Comité international olympique (CIO) à être testé positif au COVID-19 au Japon avant le début des Jeux. Cet ancien joueur de tennis de table et membre de la commission des athlètes du CIO, a confirmé un test COVID-19 positif à son arrivée à l’aéroport de Narita.

Il a été transféré dans un centre d’isolement et pourrait manquer les Jeux olympiques, tout autant que la Session du CIO la semaine prochaine, qui doit se dérouler dans la capitale japonaise.

Du son immersif pour les athlètes et les téléspectateurs

Les organisateurs des Jeux olympiques de Tokyo 2020 vont suivre l’exemple d’autres sports pendant la pandémie en utilisant le bruit de la foule pour compenser le manque de spectateurs. « Nous voulions atténuer les conséquences de la décision des autorités japonaises (sic !) de ne pas avoir de spectateurs sur la plupart des sites », a déclaré le président du CIO, Thomas Bach.

Un système de son immersif fournira un bruit de foule sur mesure pour chaque sport.

L’Allemagne victime d’insultes racistes

L’équipe olympique allemande de football a quitté le terrain à cinq minutes de la fin de son match amical contre le Honduras. Sur les réseaux sociaux les allemands ont allégué qu’un de ses joueurs avait été victime d’insultes à caractère raciales de la part d’un joueur hondurien. C’est le défenseur du Hertha Berlin, Jordan Torunarigha qui en aurait été victime.

Aucun supporter n’était présent lors de la rencontre amicale à huis clos. Elle se déroulait à Wakayama dans le sud du Japon où les allemands sont en stage.

 

 

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN 日本語 JA