FrenchEnglishSpanish

BEAMON Robert (1946) – États-Unis / Athlétisme (1 – 0 – 0)

L’exploit que réalise le sauteur en longueur Américain Bob Beamon le 18 octobre Mexico 1968 restera à tout jamais comme l’un des plus exceptionnels du siècle dernier. D’ailleurs dans le vocabulaire anglo-saxon, l’adjectif « beamonesque » signifie qu’on vient de réaliser une performance inimaginable jusque là.

L’Américain qui avouera plus tard, avoir passé une soirée bien arrosée la veille, en raison de l’exclusion des Jeux de ses amis Smith et Carlos, qui avaient provoqué un scandale la veille en dressant un point ganté de noir sur le podium du 200 m, franchit 8.90 m en longueur et améliore d’un seul coup le record du monde de 55 cm. Un saut mythique à plus d’un titre ! Ainsi lorsque les juges s’apprêtent à venir mesurer son saut, l’appareil est d’abord trop court. Beamon lui-même ne réalise pas tout de suite son exploit, car il ne connaît pas le système métrique. Ce n’est qu’après la conversion qu’il se met à faire des bonds de joie, s’arrête, embrasse le sol… et à cet instant, l’orage qui menaçait depuis plusieurs heures, éclate enfin !

Il faudra attendre les Championnats du monde de 1993 pour voir ce record amélioré, l’Américain Mike Powell le porte à 8.95 m.

Orphelin dès le plus jeune âge, Beamon profitera un temps de son titre de gloire. Il est riche et célèbre. Mais il dilapide sa fortune. Peu de temps après les Jeux olympiques de Mexico, Beamon a été drafté par le club de basketball des Phoenix Suns mais il n’a jamais joué de match de NBA. Il a joué divers rôles dans la promotion de l’athlétisme chez les jeunes enfants déshérités de New York avant de devenir graphiste et exposer ses œuvres. Il sera un temps le président de l’association Art of olympians qui rassemble les anciens champions devenus artistes.

close
Envie de recevoir nos articles par email ?

Inscrivez-vous à notre newsletter !