FrenchEnglishSpanish

Après le coronavirus, la chaleur

Les organisateurs des Jeux de Tokyo 2020 ne chôment pas et chaque jour qui passe, ils ont à faire face à des défis pour permettre la tenue des Jeux l’an prochain.
Après la visite cette semaine du président du CIO, Thomas Bach qui s’est déclaré plus que jamais convaincu que les Jeux olympiques et paralympiques pourront se dérouler dans de bonnes conditions, en respectant tous les protocoles pour éviter la propagation du coronavirus, voilà que le Comité d’organisation s’attaque à un autre problème prévisible : la chaleur.

Tokyo subit depuis plusieurs années des vagues de chaleur. Si l’été 2020 était dans la moyenne avec des températures entre 23 et 31°, les Japonais n’ont pas oublié l’été 2018 et 2019 où les températures dans la capitale ont légèrement dépassées les 40°. On a dénombré près de 150 décès et 18.000 hospitalisations pendant les trois premières semaines d’août.

Modifications horaires

Du coup, Tokyo 2020 vient d’annoncer que l’heure de début des épreuves de natation en eaux libre ; femmes et hommes (4 et 5 août 2021) seraient avancées d’une demi-heure (6.30 au lieu de 7.00) en raison des problèmes liés à la chaleur. Elles se dérouleront au parc marin d’Odaiba.

Ils ont également précisé que les heures de début des épreuves d’athlétisme (19.00), de gymnastique rythmique (18.00) avaient été légèrement adaptées en consultation les parties prenantes concernées, y compris le service de radiodiffusion olympique.

 

Ajoutons que des modifications horaires importantes avaient déjà été prévues pour aider à combattre les craintes liées à la chaleur concernant les heures de départ des courses d’athlétisme longue distance, de l’équitation, du rugby à 7, du triathlon et du VTT.

Mieux même, le marathon et la marche qui devaient se dérouler à Tokyo ont été délocalisée à Sapporo, à 800 km plus au nord où les températures l’été sont plus clémentes. Elles sont en moyenne 8° plus faibles qu’à Tokyo (23° en août contre 31 dans la capitale).

LIRE AUSSI :

La chaleur pourrait être « un cauchemar » pour les Jeux

close
Envie de recevoir nos articles par email ?

Inscrivez-vous à notre newsletter !

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.