Français FR English EN Italiano IT

Comité Olympique ALLEMAGNE (GER – RFA et RDA) : 🟡305 ⚪️302 🟠312

Si depuis les Jeux de Barcelone 1992, l’Allemagne est de nouveau une nation réunifiée, elle a concouru aux Jeux sous les couleurs de la RFA et de la RDA entre 1952 et 1988. On peut dire avec certitude que l’histoire de l’Allemagne avec les Jeux olympiques n’a jamais été un long fleuve tranquille.

 

Après la seconde guerre mondiale et la défaite de l’Allemagne nazie, les alliés de sont partagés le territoire afin d’éviter toute résurgence de l’idéologie vaincue. Les anglais, les américains et les français ont contrôlé l’Ouest, la Russie a dominé l’Est.

Comme toutes ses nations ne parvenaient pas à s’entendre, une étrangère période appelée la guerre froide a débuté.

RDA et RFA

Très rapidement, un État est-allemand (République Démocratique Allemande – RDA) a été créé en octobre 1949 et un Comité National Olympique (CNO) est apparu en 1951. Il n’a pas été immédiatement reconnu par le Comité International Olympique (CIO).

 

Même chose à l’Ouest, où les alliés d’hier ont abandonné le territoire à une République fédérale allemande, la RFA.

 

Malgré ces différences, les athlètes est-allemands ont concouru avec des athlètes de l’Ouest de 1956 à 1964 sous l’appellation d’Équipe unie d’Allemagne (GER)… mais chaque camp comptait ses médailles.

 

 

C’est ainsi qu’avant la chute du Mur de Berlin en 1989, gagner sur le terrain du sport était un instrument de la guerre idéologique qui opposait le régime communiste de l’Est à celui de l’occident à l’Ouest.

Ainsi en athlétisme comme en natation, les sportives Est-allemandes ont dominé les années 1960 à 1980 avec des méthodes de préparation contestables. On sait désormais qu’elles reposaient sur le dopage d’état généralisé. De très nombreux sportifs souffrent aujourd’hui de lésions du foie, de cancers ou de troubles cardiaques, un d’entre eux à même dû changer de sexe pour avoir subi une hormonothérapie trop importante.

Deux anciens responsables du sport de RDA ont d’ailleurs été condamnés pour avoir mis en place ce système qui a permis à ce petit pays de 17 millions d’habitants de collecter près de 200 médailles d’or.

 

Précisons s’agissant des athlètes de l’Ouest que c’est seulement en 1980 que le code RFA est apparu pour les désigner. Il a été appliqué rétrospectivement par le CIO à tous les athlètes de l’Ouest médaillés après 1952.

Un pays uni depuis 1989

Après la chute du Mur de Berlin et la disparition de la RDA en 1990, ces landers ont adhéré à la République fédérale d’Allemagne. L’Allemagne était à nouveau représentée par une seule équipe qui a retrouvé son code olympique de GER.

Le pays se situe au troisième rang mondial derrière les États-Unis et l’ancienne Union soviétique avec pas moins de 1600 médailles dont plus de 550 en or aux Jeux d’été et aux Jeux d’hiver confondus. Reste que les sportifs allemands, de l’Est ou de l’Ouest, sont toujours de formidables compétiteurs. En plus de l’athlétisme et de la natation, l’Allemagne obtient d’autres bons résultats en cyclisme, en équitation et en sports nautiques : voile et canoë-kayak notamment.

 

C’est dans cette dernière discipline que l’on trouve la plus grande championne, Birgit Fischer (photo) qui remporte 8 médailles d’or. En équitation, l’Allemagne compte trois champions d’exception : Isabell Werth et Reiner Klimke, six fois champion olympique tandis que leur compatriote Hans Günter Winckler est lui cinq fois champion olympique.

 

 

 

Grande nation aux Jeux d’hiver

Aux Jeux d’hiver, l’Allemagne brille dans de nombreuses disciplines comme le biathlon, le ski de fond, le patinage artistique et notamment la luge. Dans cette discipline, il serait presque impossible de citer un nom plutôt qu’un autre pourtant trois figures se détachent Tobias Arlt et Tobias Wendl (photo) chez les garçons et Natalie Geisenberger chez les filles, sextuples champions olympiques. Dans cette discipline, l’Allemagne a gagné 70% des médailles mises en jeu. Quant au biathlon, il a rapporté plus de 50 médailles à l’Allemagne avec trois personnalités qui se détachent : Rico Gross et Sven Fischer, 4 fois en or et leur compatriote Kati Wilhelm qui a remporté trois médailles d’or.

Pays organisateur

L’état nazi a organisé les Jeux de Berlin et de Garmisch-Partenkirchen 1936 et la RFA, ceux de Munich 1972. En outre, le pays avait été choisie pour accueillir les Jeux d’été de 1916 ainsi que les Jeux d’hiver de 1940, qui devaient tous deux être annulés en raison des guerres mondiales. Après ces guerres, les Allemands considérés comme responsables des deux conflits, ont été interdits de participer en 1920, 1924 et 1948.

 

Alors que le pays était divisé, chacun des deux États allemands a boycotté les Jeux d’été. En 1980, c’est la RFA qui était l’une des 66 nations qui n’allaient pas à Moscou pour protester contre l’invasion soviétique de l’Afghanistan et en 1984, la RDA a rejoint l’Union soviétique et d’autres pays dans le boycott des Jeux d’été à Los Angeles.

Engin, notons que l’Allemagne a donné au Comité International Olympique son actuel président, l’ancien escrimeur, Thomas Bach.

1 COMMENTAIRE
Français FR English EN Italiano IT