WERTH Isabell (1969) Allemagne / Équitation 🟡7 ⚪️5

C’est la plus grande cavalière au monde et c’est la toute première cavalière olympique où elle participe aux Jeux olympiques à six reprises (1992, 1996, 2000, 2008, 2016, 2020) remportant douze médailles, dont sept d’or. Elle détient le record du plus grand nombre de médailles olympiques remportées par un athlète équestre.

 

Isabell Werth ouvre son palmarès olympique à Barcelone 1992. Déjà championne du monde de dressage, elle est vice-championne olympique en individuel et championne olympique par équipe. La cavalière allemande démontre la régularité de sa progression à Atlanta 1996, où elle s’impose dans l’épreuve individuelle et par équipe.

 

Lors des Jeux de Sydney, Isabell Werth qui a terminé ses études de droit est toujours dans le coup sportivement. Elle y réalise la même performance qu’à Barcelone 1992. Elle est deuxième du concours individuel cette fois derrière la hollandaise Anky Van Grunsven. Werth remporte avec l’équipe allemande, la médaille d’or par équipe.

 

Le plus exceptionnel dans ce parcours olympique c’est qu’elle obtient tous ces titres avec la même monture, un cheval nommé Gigolo.

 

Véritable chef de file de l’équipe allemande de dressage, elle contribue largement à défendre un titre olympique pendant 32 ans sans faillir, Isabell Werth est encore de l’équipe qui conserve son quatorzième titre à Pékin 2008.

Elle s’impose en compagnie de Heike Kemmer et Nadine Capellmann, mais cette fois sur un nouveau cheval appelé Satchmo.

Après un court break, elle revient à la compétition après les Jeux de Londres. Elle est pleinement opérationnelle lors des Jeux de Rio 2016 où accompagne l’équipe allemande sur la première marche du podium. Ses partenaires sont Kristina Bröring-Sprehe, Sönke Rothenberger (1994) et Dorothee Schneider (1969).

 

Avec dix médailles olympiques dont six en or et autant de titres mondiaux, Isabell Werth devient la cavalière la plus titrée aux Jeux de tous les temps. Mais ce n’était qu’un aspect de sa conquête.

De nouveau en lice à Tokyo 2020, elle prend la deuxième place de l’épreuve individuelle avant d’accompagner ses compatriotes sur le plus haute marche du podium olympique.

 

Accumulant toujours les victoires en Coupe du monde, elle pourrait encore élargir ce palmarès et devenir intouchable lors des Jeux de Paris 2024.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Verified by MonsterInsights