Français FR English EN Italiano IT

WITT Katarina (1964) RDA – Allemagne / Patinage artistique 🟡 2

Cette grande patineuse formée à la dure école est-allemande symbolise tout à la fois la beauté sur la glace et une rare élégance dans la vie. Déjà championne d’Europe, c’est en favorite qu’elle aborde les Jeux de Sarajevo 1984 et qu’elle y remporte son premier titre olympique. Dans l’intervalle, elle est quatre fois championne du monde avant d’attaquer les Jeux de Calgary 1988 pour y chercher un deuxième titre olympique qui lui tend les bras.

 

Elle passe ensuite chez les professionnels et participe à des tournées mondiales. Katarina Witt fera néanmoins l’effort de revenir à la compétition amateur, plus exigeante, pour les Jeux de Lillehammer 1994. Sa prestation ne lui vaudra pas de médaille, mais son hommage au peuple de Sarajevo où elle avait été couronnée dix ans plus tôt, lors de sa prestation va conquérir le public.

 

Katerina Witt jouissait d’un charisme comme nulle autre pareille. Elle était également remarquée pour ses tenues sexy (photo) au point que la Fédération Internationale devra modifier ses règlements afin d’obliger les patineuses à plus de sobriété.

 

Rien d’étonnant d’ailleurs à ce que le cinéma et la télévision se l’arrachent un temps. Elle tournera plusieurs films dont « Carmen on Ice » pour lequel elle obtiendra un Emmy Awards, « Jerry Maguire » avec Tom Cruise ou « Ronin » avec Robert De Niro.

Un peu américaine, beaucoup allemande

Depuis le début les années quatre-vingt-dix, Katerina Witt produit et anime des émissions de télévision aux États-Unis et en Allemagne et sera en 2010, la directrice de la candidature de Munich pour les Jeux d’hiver de 2018, mais sans succès.

 

Lors de la découverte des archives de la Stasi, on s’est aperçu qu’elle était suivie par les services secrets depuis l’âge de 8 ans. Il y avait plus de 3000 pages la concernant. Le document révèle que la police secrète avait déployé des efforts considérables pour empêcher Witt de chercher à passer à l’Ouest en lui offrant des voitures, un hébergement et l’autorisation de voyager.

 

D’ailleurs Katerina Witt était considéré par les dirigeants du pays eux-mêmes comme une personnalité de tout premier plan. Elle-même leur rendait bien estimant dans son autobiographie qu’elle était «convaincue et séduite par cet État».

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT
Verified by MonsterInsights