Français FR English EN

TOKYO 2020 : l’essentiel Jour 8

Des conditions de quarantaine proches de « la prison »

Athleten Deutschland, la Fédération athlétique allemande vient de très fortement critiquer le Comité international olympique (CIO) pour avoir autorisé les athlètes à passer leur période de quarantaine dans des « conditions de type prison ». Elle affirme que les athlètes qui ont été testés au Covid-19 et qui sont en quarantaine dans des hôtels proches du village olympique (photo) bénéficient de conditions d’hébergement difficiles. Ces hébergements sont situés dans le quartier d’Harumi proches de la Baie de Tokyo (photo ci-dessus). Ils dénoncent « un apport insuffisant d’air frais », les athlètes se sentant « laissés seuls » et obligés de nettoyer leurs vêtements dans l’évier, alors qu’ils tentent de se maintenir en forme dans leur 10 m2.

Athleten Deutschland dénonce également « un manque d’approvisionnement en produits de première nécessité ». Une « alimentation (qui) n’est ni riche ni équilibrée et ne répond pas aux besoins nutritionnels spécifiques des sportifs de haut niveau ». Les allemands dénoncent enfin « des barrières linguistiques avec le personnel médical ».

Il a maintenant appelé le CIO à « faire pression de toute urgence pour une amélioration substantielle » des conditions de quarantaine au milieu des inquiétudes des athlètes. Pour enfoncer le clou, la Fédération athlétique allemande estime que les membres du CIO qui logent dans des hôtels de luxe et avec des indemnités journalières élevées ont « négligé » les conditions de quarantaine dans la planification des Jeux. Elle estime que le CIO n’a pas utilisé ses capacités pour mettre en œuvre des solutions acceptables avec les responsables.

Grosse journée pour le sport français

En dépit de sa victoire dans la dernière manche de planche à voile RS:X, la Rochelaise Charline Picon a terminé deuxième de la compétition. La championne olympique de Rio 2016 devait mettre la Britannique Emma Wilson et surtout la Chinoise Lu Yunxiu à distance. Hélas pour elle, les deux concurrentes ont terminé juste derrière elle. Elle obtient tout de même la médaille d’argent.

De son côté, Thomas Goyard réalise la même performance en planche à voile RS:X homme. le néo-calédonien a pris la deuxième place de la compétition derrière le Néerlandais Kiran Badloe.

 

Quant à l’équipe de France mixte de triathlon, championne du monde en titre, elle s’est rattrapée de son fiasco lors de l’épreuve individuelle. Les Français ont pris la troisième place de l’épreuve par équipe derrière la Grande-Bretagne et les États-Unis.

Des médailles à venir dans la matinée

Ajoutons que l‘équipe de France de judo est assurée de remporter une nouvelle médaille en judo. Lors de l’épreuve par équipe, en compétition pour la première fois aux Jeux, les français se sont qualifiés pour la finale. Après une difficile victoire contre Israël 4 victoires à 3, les Français ont surclassé les Hollandais en demi-finale 4 à 0, sans avoir à puiser dans les forces de Teddy Riner. Ils affronteront le Japon en finale à 10 heures (heure française).

 

Enfin, en rugby à 7, les françaises (photo) invaincues dans la compétition après avoir battu notamment, les Fidji, le Canada et la Grande-Bretagne affrontent les Alls Blacks de Nouvelle-Zélande en finale pour la médaille d’or. La rencontre est à 11 heures (heure française).

 

Et comme si à toutes ces belles performances, qui effacent les désillusions des jours précédents, ne suffisaient pas, l’équipe de France de sabre féminine peut elle aussi décrocher l’or. Les Françaises ont battu l’Italie en demi-finale pour affronter le Comité olympique russe en finale à 12.30 (heure française).

 

Terrible désillusion pour Melina Robert-Michon

Elle rêvait d’or olympique depuis cinq ans et sa deuxième place lors des Jeux de Rio, mais elle ne participera même pas la finale. Lors des éliminatoires, dans un jour sans, la Rhônealpine n’a pas pu faire mieux que 60,88m, bien loin de son record personnel (66,76m) réalisé au Brésil en 2016. Melina Robert-Michon a été éliminé d’entrée du lancer du disque, en ne prenant que la 15e place des qualifications, alors qu’il fallait être parmi les douze premières.

Simone Biles de nouveau forfait

La star américaine de la gymnastique mondiale Simone Biles a déclaré forfait pour les finales du saut de cheval et des barres asymétriques de demain aux Jeux olympiques de Tokyo 2020 alors qu’elle continue de donner la priorité à sa santé mentale. La gymnaste s’était retirée de la finale par équipe mardi et du concours général individuel jeudi pour tenter de recouvrer ses esprits.

 

Biles s’est qualifié pour les quatre finales par engin à Tokyo 2020. Aucune décision n’a encore été prise quant à sa participation aux finales féminines au sol et à la poutre, prévues respectivement lundi et mardi prochain.

25  médailles d’or, d’argent et de bronze seront attribuées aujourd’hui :

Athlétisme :           Lancer du disque homme / 100 m femme / Relais 4 x 400 m mixte

Badminton :           Double homme

Boxe :                       54-57 kg femme

Escrime :                 Sabre par équipe – femme

Haltérophilie :       81 kg femme / 96 kg homme

Judo :                       Épreuve par équipe mixte

Natation –                800 m nage libre / 200 m dos – femme / 100 m papillon  / Relais 4 x 100 m 4 nages – homme

Rugby à 7 :              Finale – femme

Tennis :                    Finale simple – homme et femme / Finale double femme / finale double mixte

Tir sportif :              Carabine 3 positions 50 m – femme / Fosse olympique mixte

Tir à l’arc :                Individuelle homme

Trampoline :            Individuelle homme

Triathlon :                Relais mixte

Voile :                        Planche à voile RS:X : femme et homme

Tableau des médailles ou Classement des nations

(Actualisé en temps réél – site CIO)

Si la plupart des médias évoque le classement des nations, nous parlerons ici de tableau des médailles qui est la véritable appellation.

Dans la charte olympique voulu par Pierre de Coubertin, le principe d’un classement des nations au terme de chaque Jeux olympiques n’existe pas. Ainsi aucun classement des pays n’est reconnu à titre officiel.

Pour Coubertin, les Jeux olympiques étaient le rassemblement des peuples du monde. Il n’était donc pas question d’opposer les nations les unes aux autres.

 

 

 

 

 

 

 

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN