Le TRAMPOLINE – Gymnastique (2000)

L’origine de cette discipline affiliée à la gymnastique viendrait du cirque. Les acrobates après avoir terminé leur prestation aux trapèzes aimaient se détendre en effectuant des figures sur le filet qui leur servait de protection en cas de chute.

 

Le trampoline, la discipline la plus aérienne de la gymnastique.

Discipline pour la première fois en démonstration aux Jeux de Sydney 2000, le trampoline connaît un essor considérable. Il consiste à effectuer dans les airs des mouvements complexes et aériens en s’élançant à partir d’une toile élastique.

 

Les pilotes de jet Américains l’ont même utilisé pour habituer l’oreille interne aux rotations aériennes.

 

Aujourd’hui en compétition, les gymnastes peuvent monter jusqu’à huit mètres d’altitude dans leurs évolutions. Le trampoline en compétition olympique se dispute en solo ou en double (photo). En trampoline synchronisé, les deux gymnastes exécutent exactement la même routine sur deux trampolines adjacents.

 

La France, la Russie et la Biélorussie sont les meilleures nations mondiales.

Tumbling

La gymnastique de tumbling est une autre discipline de la gymnastique en compétition lors d’événements nationaux et internationaux, généralement aux côtés d’événements de trampoline. 

 

Les concurrents  effectuent une seule et longue combinaison complexe de sauts périlleux le long d’une piste droite à ressort, menant à un saut périlleux final. Ils obtiennent une note artistique.

 

Les compétences impliquées sont très similaires à celles utilisées dans les exercices au sol. Un accent supplémentaire est mis sur la continuité et la précision directionnelle.

 

Le tumbling n’est pas une épreuve olympique, mais a été organisé dans le cadre des championnats mondiaux et continentaux individuels.

Verified by MonsterInsights