Français FR English EN

ATHLÉTISME / Grand fond et marathon

L’athlétisme est le sport-roi aux Jeux olympiques. Ce sport regroupe toutes les épreuves du stade ayant trait à la course à pied, aux lancers, aux sauts, mais également la marche, les épreuves combinées et le steeplechase ou les haies pratiquées en sprint court et long et en demi-fond.

 

On appelle course de grand fond, les épreuves qui s’étalonnent de 5000 à 10.000 m. Sur 5000 m, les athlètes doivent faire 12,5 tours de piste et 25 s’agissant du 10.000 m. Les Éthiopiens, les Kényans, plus récemment les Marocains dominent les courses de grand fond. Ils ont succédé au palmarès olympique aux nations scandinaves et particulièrement aux Finlandais qui ont dominé la discipline pendant de longues années.

Les figures de ces disciplines sont nombreuses, mais on retiendra de grands noms comme Paavo Nurmi, Emil Zatopek et plus récemment Lasse Viren, Mo Farah.

 

Le marathon se court généralement sur la route et seule, l’arrivée se dispute dans le stade. Avant d’être une épreuve athlétique, le marathon est un exploit personnel.

 

C’est celui du soldat grec Euclés qui rallie le village de Marathon à la capitale grecque pour prévenir de la victoire des siens sur les Perses en 490 avant J.-C. Il parcourt 42 Km d’une course épuisante et meurt de fatigue au pied de l’Acropole. Il est à noter que des historiens ayant confondu deux anecdotes attribuent cet exploit à un autre soldat, Philippidès. Or, celui-ci aurait en réalité parcouru les 250 km qui sépare Athènes de Sparte pour demander de l’aide toujours dans le cadre de la guerre contre les perses.

 

Quoiqu’il en soit, c’est en souvenir de cet exploit qu’un linguiste, Michel Bréal, ami de Pierre de Coubertin, entend réhabiliter cette épreuve lors des Jeux d’Athènes 1896. Il ne demande aucune reconnaissance sinon celle de remettre la médaille au vainqueur.

C’est aux Jeux de Londres 1908 que la distance de 42,195 Km est réalisée pour la première fois (voir anecdote ci-dessous) car elle intègre la distance qui sépare l’entrée sur le stade, de l’arrivée.

 

De nos jours, les athlètes qui disputent le marathon sont bien préparés. Toutefois au début du 20ème siècle, certains marathoniens ont parfois utilisé des méthodes malhonnêtes pour s’imposer. Ils étaient souvent mal préparés. Puis viendra le temps des Zatopek, Mimoun, Bikila et Cierpinski et aujourd’hui Eliud Kipchoge qui, bien entraînés, donnent à la discipline ses lettres de noblesse.

LIRE AUSSI

PROTOCOLE

 

 

AUCUN COMMENTAIRE

Désolé, les commentaires ne sont pas autorisés sur cet article

Français FR English EN